/news/politics
Navigation

Le ministre des Finances défend son secrétaire parlementaire

US-ECONOMY-IMF-WORLDBANK-SPRINGMEETINGS
Photo AFP Bill Morneau
Ministre des Finances

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau, a défendu son secrétaire parlementaire, qui a été impliqué dans une entreprise de Shawinigan dont l’un des actionnaires est basé aux îles Turques et Caïques, un paradis fiscal reconnu.

Notre Bureau d’enquête rapportait jeudi que François-Philippe Champagne a été vice-président du conseil de Bionest Technologies de 2009 jusqu’à son élection en octobre.

À titre de membre du conseil, il a approuvé des rachats d’actions à Garfield Lord, un actionnaire qui réside dans les Caraïbes depuis plusieurs années.

Lors de la période des questions à la Chambre des communes, le ministre Morneau a indiqué qu’il n’y voit pas de problème.

«Le membre de Saint-Maurice-Champlain est un collègue et ami. Il n’y a absolument rien dans ce qu’il a fait qui contrevient à la loi d’un point de vue des recettes fiscales», a-t-il répondu à une question du député de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault.

Ce dernier a rappelé que l’entreprise a reçu des crédits d’impôt fédéraux dans le passé. Il a également mentionné qu’il comprenait mal la stratégie des libéraux dans la lutte contre l’évasion fiscale.

Lutte contre l’évasion fiscale

<b>François-philippe Champagne</b><br />
Secrétaire Parlementaire
Photo courtoisie
François-philippe Champagne
Secrétaire Parlementaire

François-Philippe Champagne est l’un des principaux responsables de ce dossier à Ottawa à la suite de la publication des Panama Papers, une fuite sans précédent d’informations sur des entreprises basées dans ce paradis fiscal.

Il a notamment participé à une conférence de presse aux côtés de la ministre du Revenu national, Diane LeBouthillier.

Le ministre Morneau a indiqué que son gouvernement était un leader sur ces questions au sein du G20.

Il a également soutenu que son gouvernement avait prévu 440 millions $ dans son dernier budget pour s’assurer de poursuivre les gens qui évitent de payer leurs impôts.