/24m/transports
Navigation

Partage des données de la circulation entre Montréal et Waze

Circulation
photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La Ville de Montréal et les propriétaires de l’application de navigation collaborative Waze, propriété du géant Google, se sont entendus sur le partage bidirectionnel de leurs données de circulation dans l’arrondissement de Ville-Marie dans le cadre d’un projet-pilote de deux ans.

L’administration Coderre, a précisé vendredi que ce partenariat, une première au pays, se fera à coût nul pour les contribuables. L’objectif est d’améliorer la fluidité de la circulation au cœur de la métropole, en ces années de grands travaux routiers.

Le Centre de gestion de la mobilité urbaine de Montréal (CGMU) partagera avec Waze ses données de perturbation de la circulation, des informations déjà publiques.

Quant à Waze, elle rendra disponibles les informations anonymes de ses 103 000 utilisateurs montréalais en ce qui a trait aux incidents et aux ralentissements en temps réel. Elle viendra ainsi compléter les données de la Ville, qui mise justement sur son plan d’action «Montréal, Ville intelligente et numérique».

«En plus de bénéficier aux usagers de la route, ce partenariat avec Waze contribuera à positionner Montréal comme chef de file au niveau canadien et mondial en matière de ville intelligente», a dit le vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable de la Ville intelligente, Harout Chitilian.

«Cette année, plusieurs chantiers majeurs seront déployés dans l'arrondissement de Ville-Marie. Ce projet-pilote est une illustration concrète des initiatives mises de l'avant afin de faciliter les déplacements des usagers de la route lorsque des entraves sont en vigueur», a indiqué le responsable des infrastructures, Lionel Perez.

Les 103 000 utilisateurs montréalais, qui parcourent en moyenne 19 millions de km par mois, selon les chiffres fournis par Waze, ont rapporté en temps réel 250 000 incidents en décembre seulement.

«Dans le cadre de ce partenariat novateur, l'information participative des utilisateurs de Waze contribuera à alimenter le Centre de gestion de la mobilité urbaine de Montréal (CGMU). Par l'obtention de ces données en temps réel, la Ville souhaite accroître sa capacité de réaction en cas d'entraves, d'accidents ou autres perturbations routières et de minimiser les impacts pour les automobilistes», a dit le responsable du transport, Aref Salem.

Montréal sera la première ville canadienne à utiliser les données de Waze. Si le projet est concluant, il pourrait être élargi sur tout le territoire.

«Waze n'est pas plus forte que l'information qu'il reçoit de ses utilisateurs, a indiqué Paige Fitzgerald, gestionnaire du Programme des citoyens branchés chez Waze. Montréal est une communauté croissante pour Waze et la masse de données que Montréal peut contribuer à l'application Waze fait de la Ville un partenaire privilégié pour l'avenir.»