/news/society
Navigation

Le nombre de tentatives de meurtre a explosé en 2015 à Montréal

La SPVM a dévoilé son rapport annuel montrant une hausse marquée des crimes graves

Le 22 décembre, après une première tentative de meurtre dans le quartier Rosemont, un autre homme a été atteint par balle, cette fois dans Saint-Michel, à Montréal. Ce dernier a succombé à ses blessures.
photo AGENCE QMI, MAXIME DELAND Le 22 décembre, après une première tentative de meurtre dans le quartier Rosemont, un autre homme a été atteint par balle, cette fois dans Saint-Michel, à Montréal. Ce dernier a succombé à ses blessures.

Coup d'oeil sur cet article

L’année 2015 a été marquée par une hausse des crimes graves à Montréal, dont des tentatives de meurtre associées aux gangs de rue. Un bilan qui jette une ombre sur la tendance à la baisse de ces délits depuis plusieurs années.

«Ç’a été une année assez chaude, lance Maria Mourani, criminologue et spécialiste du crime organisé. Il y a eu plusieurs tentatives de meurtre. Il y a eu les conflits entre les gangs rouges et les bleus. Et même à l’intérieur des groupes eux-mêmes.»

Le nombre de tentatives de meurtre a explosé, passant de 75 en 2014 à 111 en 2015, selon le rapport annuel du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), rendu public hier.

Globalement, les crimes contre la personne, qui incluent aussi les voies de fait et les vols qualifiés, ont augmenté de 4,5 % à Montréal. 

Et l’année dernière, on compte 30 meurtres soit une légère augmentation par rapport aux 28 en 2014.

Les agressions sexuelles rapportées au SPVM ont aussi bondi.

«Les agressions sexuelles sont de plus en plus dénoncées et médiatisées alors il y a plus de plaintes déposées, précise Antony Donato, expert en enquêtes criminelles et ancien lieutenant à la police de Laval. Ce qui est triste, c’est aussi les statistiques qui ne sont pas visibles. Par exemple, pour un cas dénoncé, deux ne sont pas dénoncés.»

Par contre, lorsqu’on considère l’ensemble des crimes, on observe une diminution annuelle de 2,5 %. 

Cela s’explique entre autres par le fait que les vols simples, les vols de voiture et les introductions par effraction sont tous en baisse.

D’ailleurs, les cas de conduite dangereuse dans les rues de Montréal ont aussi connu une baisse importante de 21,5%.

Pas d’explication

Ces résultats publiés dans le bilan du SPVM ont été dévoilés en fin de journée hier. 

Il était impossible pour les médias de parler à un porte-parole de la police pour commenter ces chiffres. 

Même chose pour le public, selon Alex Norris, membre de la commission de la sécurité publique à la Ville de Montréal, qui s’est dit outré de cette façon de faire.

«Aujourd’hui, toutes les questions doivent être posées en secret, et seulement par les élus qui siègent à la Commission de la sécurité publique. Quelle honte!», a-t-il écrit sur Facebook.

Plus de contraventions

On apprend aussi dans le rapport annuel du SPVM qu'en 2015, les policiers ont distribué 9 069 constats d'infraction de plus que l'année précédente et environ 5 000 contraventions de stationnements supplémentaires.

Sur deux roues

Le nombre de cyclistes tués ou blessés dans la métropole a grimpé de 16 %. Sans surprise, les policiers les ont aussi plus à l'œil, car les cyclistes ont écopé de pas moins de 9326 contraventions en 2015. Du côté des piétons, on compte plus de blessés légers, mais moins de décès et de blessés graves.

Pour Marc Jolicoeur, directeur de la recherche chez Vélo Québec, ces chiffres «ont fait du yoyo» dans les dernières années. «Ce qui me chatouille le plus ce sont les blessés légers, il faut garder un œil si la tendance remonte.» Selon lui, il est important aussi que les routes restent sécuritaires. «La ville agit sur les infrastructures et c'est très efficace pour la sécurité du cycliste et le piéton aussi. La ville doit continuer dans ce sens», précise M. Jolicoeur. 

– Avec la collaboration de Jean-Louis Fortin et Stéphane Alarie

 

Portrait du crime à montréal en 2015

Crimes contre la personne

Homicides

  • 2014: 28
  • 2015: 30 
  • +7,1%

Tentatives de meurtre

  • 2014: 75
  • 2015: 111
  • +48%

Voies de fait

  • 2014: 9 876
  • 2015: 10 246
  • +3,7%

Agressions sexuelles

  • 2014: 1 110
  • 2015: 1 299
  • +17%

Vols qualifiés

  • 2014: 2 806
  • 2015: 2 829
  • +0,8%

Total

  • 2014: 18 604
  • 2015: 19 435
  • +4,5%

Adultes accusés d’un crime contre la personne

  • 2014: 8775
  • 2015: 9447

Mineurs accusés d’un crime contre la personne

  • 2014: 630
  • 2015: 713

Fraudes:

  • 2014: 5196
  • 2015: 5790
  • +11,4%

Conduite dangereuse

  • 2014: 79
  • 2015: 62
  • -21,5%

Conduite avec capacité affaiblie:

  • 2014: 1732
  • 2015: 1763
  • +1,8%

Cyclistes blessés ou tués

  • 2014: 654
  • 2015: 763

Constats émis aux cyclistes

  • 2014: 8890
  • 2015: 9326

Constats émis aux piétons

  • 2014: 22 708
  • 2015: 20 461

Piétons blessés ou tués

  • 2014: 1138
  • 2015: 1173

Chiffres révélés dans le rapport annuel du SPVM