/news/currentevents
Navigation

Enquête ouverte sur les allégations envers Jacques Languirand

Enquête ouverte sur les allégations envers Jacques Languirand
Photo Agence QMI, Joel Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Jacques Languirand aurait agressé sexuellement sa fille. C’est du moins ce que soutient l’ex-compagne de Martine Languirand, Line Beaumier, qui affirme avoir déposé une plainte contre l’ex-animateur de Par quatre chemins.

Les chances que les allégations d’inceste contre l’ex-animateur Jacques Languirand soient vérifiées en cour sont plutôt minces, même si une enquête a bel et bien été ouverte, selon nos informations.

Line Beaumier, qui se présente comme la conjointe de la fille décédée de Jacques Languirand, affirme dans un billet de blogue et sur Twitter que l’ancien animateur de Radio-Canada aurait été un père incestueux. L’affaire a fait grand bruit, hier.

Le Journal a appris qu’une plainte a été déposée et que la police de Montréal enquête. Toutefois, le SPVM a refusé de confirmer ces informations.

Mme Beaumier n’a pas répondu à nos demandes d’explication tout comme la conjointe de M. Languirand, Nicole Dumais.

«J'accuse Jacques Languirand d'avoir abusé sexuellement dans son enfance sa fille Martine et Mme Dumais sa conjointe d'avoir censuré le tout dans la dernière biographie de ce dernier», écrit Mme Beaumier sur son blogue.

Elle affirme qu’Aline Apostolska, l’auteure de la biographie de l’animateur atteint d’Alzheimer, avait été autorisée par ce dernier à révéler les faits. Mais Mme Apostolska aurait été victime de censure.

Mme Beaumier publie un échange de messages sur Facebook entre elle et l’auteure dans lequel cette dernière écrit: «Une question perturbe ma conscience depuis qu’on m’a empêchée contractuellement de tout dire, et encore plus depuis sa mort [en parlant de Martine] est-ce qu’elle aurait préféré que tout soit publié? Est-ce que ça aurait pu la sauver?»

Mme Apostolska n’a pas répondu à nos courriels.

L’enquête s’annonce difficile

Selon le criminaliste Jean-Claude Hébert, le fait que la victime alléguée soit décédée l’an dernier représente un obstacle pour l’enquête policière. D’autant que, le suspect étant atteint d’Alzheimer, il ne pourra pas collaborer.

«L’enquête s’annonce compliquée et si des preuves sont découvertes, le suspect pourra-t-il faire face à la justice? s’interroge Me Hébert. Un juge devra s’en assurer en demandant un examen psychiatrique et s’il n’est pas déclaré apte, le dossier sera refermé.»

Mme Beaumier affirme posséder des enregistrements prouvant ses allégations. «Vous avez tout le loisir de me poursuivre pour diffamation si vous jugez que mes propos sont faux», écrit-elle.

«On ignore quelles sont les preuves authentiques et de dire qu’on a qu’à la poursuivre... c’est un peu un catch 22 pour les proches parce que, généralement, ils veulent éviter de faire des vagues», explique Me Hébert.

«Ce sont des allégations troublantes, a reconnu le maire de la métropole Denis Coderre. Un travail d'enquête devrait être fait. Le cas échéant, on ne pourra pas défendre l'indéfendable.» M. Languirand est citoyen d’honneur de la Ville de Montréal.

Voici l'intégrale de la lettre publiée par Line Beaumier:

Je suis allée au poste de quartier, j’ai déposé une plainte contre Jacques Languirand. À suivre au criminel s’il y a des poursuites, il va y avoir enquête. Ma compagne des 18 mois avant son décès (22 juillet 2015) Martine Languirand la fille de Jacques Languirand a été victime d’inceste plusieurs années.........

Le Cinquième Chemin de Jacques Languirand Martine avait tout dit, enfin elle avait eu l’accord du paternel pour parler. Tout a été enregistré, cependant un mandat d’inaptitude a empêché la vérité d’éclater.

L’auteure liée contractuellement par un contrat ne peut dévoiler l’inceste malgré l’accord de Jacques Languirand. Avant d’être atteint d’alzheimer avancé le grand chef avait révélé l’inceste.

Sa lucidité n’étant pas en cause au moment des entrevues, il souhaitait tout dire et s’amender. https://huff.to/1qHPfo6

Jusqu’à quand des personnes d’influences et publiques seront préservées de par leur statut?

Après Jutra, Aubut, Cloutier, Jacques Languirand? Qu’elles (sic) seront les excuses pour ce dernier: histoire de famille, maladie, la victime est décédée?