/news/politics
Navigation

[VIDÉO] «Shut up!»: le ministre Leitao sort de ses gonds au Salon bleu

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre Carlos Leitao est sorti de ses gonds en lançant un «shut up» (ferme-la) colérique en plein Salon bleu mercredi alors qu’il répondait aux questions sur les coûts du projet informatique SAGIR.

À LIRE AUSSI: Le projet SAGIR expliqué en détails

Selon les chiffres fournis par son propre gouvernement, le projet coûtera au total 1,2 G$, mais M. Leitao préfère marteler que le coût sera 570 M$.

Notre Bureau d’enquête a révélé mercredi matin que 710 M$ en frais connexes n’avaient pas été inclus dans le coût de 570 M$ annoncé il y a quelques jours.

Soulignons que SAGIR, dans sa mouture originale, devait se terminer en 2002 pour 83 M$. Mais M. Leitao juge que «SAGIR n’est pas un fiasco financier», a-t-il affirmé, mercredi, ajoutant qu’il s’agit d’un système «complexe».

« Vos gueules »

«Est-ce que le ministre nous confirme que le coût final pour fermer le dossier SAGIR sera de 570 M$ ou 1,2 G$?» a demandé le député du Parti québécois Guy Leclair au nouveau président du Conseil du trésor, M. Leitao.

«C’est 570 M$, point à la ligne!» a répliqué M. Leitao avant de s’écrier «shut up» devant les murmures à micro fermé de l’Opposition, en particulier de Bernard Drainville. Le ministre s’est excusé pour ses gros mots en après-midi.

Le PQ s’est amusé à dénoncer non seulement le propos, mais la langue choisie. «Capsule linguistique pour Carlos Leitao pour sa prochaine colère. En français, on peut dire: “vos gueules”», a écrit Jean-François Lisée sur Twitter.

Au passage, lors de la période de questions, M. Leitao a aussi écorché la crédibilité de notre reportage, parlant d’un journal «qui s’autoproclame bureau d’enquête». Au lieu de citer des «articles de journaux», le ministre a dit faire beaucoup plus confiance au Centre des services partagés, organisme responsable de SAGIR, pour fournir les bons chiffres.

Or, c’est justement le Centre des services partagés qui nous a fourni tous les chiffres qui confirment que le projet SAGIR coûtera au moins 1,2 G$ en incluant tous les frais connexes.

Leitao, l’encanteur

Le député de la CAQ Éric Caire a ironisé en rappelant au gouvernement que SAGIR n’était «pas un verbe du deuxième groupe, mais un projet informatique».

«Est-ce qu’il (Carlos Leitao) peut [...] dire que le coût est de 1,2 G$», a lancé le député Caire.

«Pourquoi pas 10 G$ tant qu’à y être [...] 15, qui dit mieux? 20, allons-y», a réagi M. Leitao, jouant le rôle d’encanteur, pour «illustrer les propos déplacés» des partis d’opposition, a-t-il dit.