/finance/business
Navigation

Walmart va demander cinq cents pour les sacs en plastique

Walmart va demander cinq cents pour les sacs en plastique
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Walmart Canada étend au Québec sa politique de réduction de sacs de plastique: à compter de mai, le détaillant imposera des frais de cinq cents pour chaque sac de plastique à usage unique qu’il fournira à ses clients.

L’initiative de Walmart au pays a d’abord été implantée en Colombie-Britannique en février dernier. En plus du Québec, elle sera étendue à l’Ontario et aux provinces de l’Ouest.

En Colombie-Britannique, la politique a représenté une réduction de 19 millions de sacs à usage unique par rapport à l’an passé.

Cette réduction de 76 % de la distribution de sacs représente 152 000 kg de plastique de moins, soit l’équivalent d’environ 120 petites voitures.

Sac réutilisable

Les clients de Walmart auront la possibilité d’acheter un sac réutilisable au coût de 25 cents. Par ailleurs, la capacité du sac à 5 cents sera augmentée de même que sa robustesse, ce qui évitera d’avoir à utiliser un deuxième sac pour les objets plus lourds.

Au Québec, la mesure est appliquée depuis plusieurs années dans les magasins d’alimentation. La Société des alcools du Québec est même allée plus loin en ne fournissant plus de sacs aux clients depuis janvier 2009.

Selon Éco Entreprises Québec, les Québécois ont réduit de 52 % leur utilisation de sacs d’emplettes à usage unique entre 2007 et 2010.

Les sommes récoltées à la vente des sacs à usage unique sont redistribuées en bonne partie à des organismes caritatifs. Par exemple, la chaîne de supermarchés IGA a mis sur pied le Fonds Éco IGA, qui remet chaque année un montant de 1 million $ pour financer des projets environnementaux.

Gestion des déchets

Walmart affirme avoir mis en place 12 programmes de gestion des déchets pour divers produits tels que le carton, la peinture et les matières organiques.

La mise en œuvre de ces programmes lui a permis d’atteindre un taux de 80 % de réduction des déchets acheminés aux décharges municipales, l’an dernier.