/opinion/columnists
Navigation

Religion: le faux débat

Coup d'oeil sur cet article

Impossible de rester insensible face aux échanges qu’ont eus mes collègues Richard Martineau et Denise Bombardier à propos de religion!

Richard pourfend la religion en invoquant, entre autres, les atrocités commises en son nom.

La religion a certes fait des millions de morts au fil des siècles. Mais elle n’a pas le monopole de la barbarie.

Des mégalomanes

La politique anti-religieuse de Staline et de ses successeurs a fait 60 millions de victimes de 1917 à 1987. L’idéologie communiste de Mao Tsé-Toung et de Deng Xiaoping a justifié la mort de 75 millions de Chinois de 1949 à 1987. Pol Pot a exterminé 26 % de la population cambodgienne. La Corée du Nord a causé la mort de plus de 2 millions de personnes. Quant au régime nazi, il a fait 20 millions de morts. Pourtant, Hitler lui-même définissait le nazisme comme une idéologie laïque basée sur la science. Aujourd’hui, certains suggèrent sérieusement d’accuser les climato-sceptiques de crimes contre l’humanité et de les emprisonner!

Des atrocités ont été commises pour plusieurs raisons. La religion n’est qu’un prétexte parmi d’autres. Toutefois, les actes de violence ont tous un point commun: ils sont l’œuvre de mégalomanes qui s’arrogent le droit d’imposer une idéologie afin d’obtenir et de conserver un pouvoir politique et/ou économique.

Inoffensive

Les croyants vénèrent un dieu. Les athées glorifient le hasard. Tout le monde croit en quelque chose. La foi est inoffensive. Pour plusieurs, elle est même salutaire. L’ultime danger vient de la volonté maladive de certains de vouloir imposer à tous une croyance particulière, qu’elle soit religieuse, politique ou autre.

Débattre de religion est stérile, et espérer en faire disparaître toute trace est utopique. En revanche, construire une société où la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres, voilà le seul véritable rempart contre la violence d’intégristes de tout acabit et de fanatiques aux ambitions meurtrières!

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.