/travel/destinations
Navigation

Houston fait sa révolution

Coup d'oeil sur cet article

Considérée comme une ville bâtie sur les pétrodollars plutôt que sur les œuvres d’art, Houston est néanmoins en plein virage culturel depuis quelques années.

«Houston is inspired», c’est le slogan qu’affiche la métropole du sud du Texas. Fondée il y a 180 ans, H-Town, comme on la surnomme, a joué tour à tour le rôle de carrefour dans le commerce du coton puis dans l’industrie pétrolière avant de devenir un fleuron dans les domaines de la santé et de l’aéronautique.

Aujourd’hui, forte d’une population jeune, riche et cosmopolite, Houston souhaite revamper son identité artistique et culinaire afin de devenir une véritable vitrine culturelle du Texas.

18 musées au cœur du «downtown»

Au sud-ouest du centre-ville, le quartier des musées de Houston est l’un des plus grands en son genre en Amérique du Nord (houmuse.com). Il regroupe des institutions de renom comme la Menil Collection, le Musée d’Art contemporain, un impressionnant musée d’histoire naturelle et la chapelle byzantine Fresco, parmi 15 autres musées. Son trésor culturel se trouve toutefois au Musée des Beaux-Arts de Houston, le sixième plus grand musée d’art aux États-Unis, où l’on peut admirer un jardin de sculptures et traverser un étonnant tunnel illuminé entre les collections de chefs-d'œuvre asiatiques, africains, européens ou encore autochtones.

Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

Murales et bayous

Si la scène artistique classique de Houston est impressionnante, que dire que son art populaire, en pleine effervescence. L’exemple le plus probant: une vingtaine de murales peintes sur les murs du quartier Eado (pour «East Downtown»), dont l’artiste graffiti Gonzo 247 en est le maître d’œuvre.

Photo courtoisie

D’autre part, lors d’une chaude journée d’été, on peut aller se rafraîchir à l’ombre des grands saules pleureurs du Buffalo Bayou, un parc marécageux où randonner et faire du kayak.

Fine cuisine du monde

Les noms de Danny Trace, Chris Shepherd et David Cordua ne vous disent probablement rien... Pourtant, ces chefs font partie de la fine relève culinaire de Houston et ont pour volonté de relever la notoriété gourmande de Houston. Ils se servent pour cela des ingrédients distinctifs du Texas (viande de bœuf, maïs, houblon entre autres), y ajoutent les influences cosmopolites de la ville (créoles, sud-est asiatiques et latino-américaines surtout) et les saupoudrent de leur propre talent. Le résultat: des plats signatures décadents comme des dumplings de chèvre braisée à la coréenne, une brochette de bœuf au piment vert ou encore une soupe de tortue créole.

Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

► Ce voyage a été rendu possible grâce à Travel Texas.