/world/usa
Navigation

Le candidat républicain Ted Cruz abandonne la course

Ted Cruz
AFP Ted Cruz

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | Le républicain Ted Cruz a fait savoir mardi qu’il abandonnait la course après la victoire du meneur, Donald Trump, à la primaire républicaine de l'Indiana.

«Nous avons tout donné, mais les électeurs ont choisi une autre voie. Et c’est le cœur lourd, mais avec un optimisme sans limite pour l’avenir de notre pays, que nous suspendons notre campagne», a déclaré Ted Cruz lors d’un discours à Indianapolis, après sa défaite cinglante.

Il ne reste face à la machine Trump que John Kasich, le gouverneur de l’Ohio, considéré comme un modéré mais qui n’a réussi à amasser qu’une toute petite poignée de délégués là où le milliardaire est désormais quasi assuré de récolter les 1237 délégués nécessaires pour être automatiquement désigné comme le candidat des républicains à l’élection présidentielle.

Reste à savoir si M. Trump peut remporter l’élection après une campagne au style brutal, et au ton incendiaire. C’est d’ailleurs ce qui inquiète une partie de l’aile plus modérée du parti républicain ainsi que son appareil, qui a tout tenté pour essayer de faire dérailler sa candidature, sans jamais y arriver.

Il s’opposera sans doute à Hillary Clinton, qui affiche une avance confortable dans le décompte des délégués démocrates, mais Bernie Sanders, un ovni socialiste dans le monde politique américain, a promis de rester en course jusqu’à la convention nationale de Philadelphie, en juillet.

Les deux adversaires démocrates étaient au coude à coude dans l’Indiana mardi quelque deux heures après la fermeture des bureaux de vote et aucun média américain ne s’était encore risqué à désigner un vainqueur.

Trump gagne l'Indiana facilement

Les chaînes américaines ont donné Donald Trump vainqueur dès la fermeture des bureaux de vote. Selon des résultats partiels, il obtiendrait plus de 50% des voix, devant Ted Cruz (33%) et John Kasich (10%).

«Ted Cruz le menteur a toujours dit qu’il gagnerait et devait gagner l’Indiana. S’il perd, il doit se retirer et arrêter de gaspiller de l’argent et du temps», a écrit Donald Trump sur Twitter juste avant de triompher dans un autre Tweet: «Merci l’Indiana!»

La portée de cette victoire, la septième consécutive depuis deux semaines, sera immense.

L’Indiana était l’une des dernières chances pour Ted Cruz, ultime espoir du mouvement anti-Trump, de faire ses preuves. Il a jeté toutes ses forces dans la bataille, allant jusqu’à nommer en avance sa colistière, Carly Fiorina, mais les électeurs républicains lui ont infligé un camouflet. John Kasich, qui n’a pas fait campagne pour tenter de doper le score de Ted Cruz, devrait même obtenir près de 10% des voix.

Donald Trump n’a pas encore atteint la majorité de 1237 délégués requise pour décrocher l’investiture de façon automatique, mais la probabilité qu’il y parvienne d’ici aux dernières primaires du 7 juin a fortement augmenté.

Il n’a plus besoin que d’environ 40% des 445 délégués restant à distribuer dans les neuf dernières primaires. C’est d’autant plus possible que certains États comme le New Jersey et la Californie, où il mène dans les sondages, attribueront la totalité ou presque de leurs délégués au candidat qui arrivera premier (et non à la proportionnelle).

Plus de détails à venir...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.