/news/green
Navigation

90 000 personnes chassées par le feu

L’incendie est hors de contrôle et ravage Fort McMurray à une vitesse folle

Des policiers assistent, de loin, au spectacle du feu ravageur qui a embrasé la ville de Fort McMurray. Une monstrueuse colonne de fumée s’élevait et s’étendait sur des kilomètres, mercredi.
photo reuters Des policiers assistent, de loin, au spectacle du feu ravageur qui a embrasé la ville de Fort McMurray. Une monstrueuse colonne de fumée s’élevait et s’étendait sur des kilomètres, mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

Les feux de forêt ont progressé à une vitesse fulgurante à Fort McMurray en Alberta, mercredi, forçant la province à déclarer l’état d’urgence, tandis qu’on assiste à une des plus importantes opérations d’évacuation de l’histoire au pays.

Les images des scènes apocalyptiques témoignent de la violence des flammes.

« Quand j’ai descendu la côte pour quitter le quartier et en voyant les flammes derrière,  j’ai compris qu’on ne remettrait plus jamais les pieds à la maison » – Michel Belzile, qui aurait perdu sa maison à Abasand

Mercredi soir, l’incendie était toujours hors de contrôle, et avait ravagé quelque 7600 hectares, selon le ministère de l’Agriculture et des Forêts, soit le tiers de toute la surface brûlée par les feux de forêt dans l’ensemble de la province en 2014.

90 000 évacués

Certains quartiers comme Beacon Hill ou Waterways ont pratiquement été rayés de la carte avec plus de 80 % ou 90 % des maisons qui ont été consumées par les flammes.

En tout, 1600 bâtiments ont été détruits.

On compte maintenant près de 90 000 habitants évacués. Plusieurs habitants continuaient de fuir en voiture, mais le feu a bloqué certaines intersections de l’autoroute 63.

Deux personnes sont mortes dans un accident survenu sur une route secondaire d’un secteur où un avis d’évacuation venait d’être lancé.

Les autorités ne pouvaient confirmer si la collision était reliée au feu.

Pire évacuation

Il s’agit d’une des pires évacuations causées par une catastrophe naturelle de l’histoire du pays.

« C’est épouvantable à voir. Il y en a beaucoup qui ont perdu leurs maisons, qui ont tout perdu. Ils arrivent en détresse, en pleurant. Ils sont épuisés, mais ils sont contents d’être sains et saufs » – Jeanne-Mance Rioux, de Saint-Clément dans le Bas-Saint-Laurent, qui travaille dans un camp de travailleurs

En juin 2013, 100 000 personnes du sud de l’Alberta avaient été évacuées en raison des inondations. Mais comme l’explique Claudie Laberge, directrice aux opérations Croix-Rouge, l’évacuation de Fort McMurray est particulièrement dramatique.

«Les autorités n’ont eu que quelques heures: le vent a changé de bord et les gens ont dû partir rapidement. La majorité n’a pas eu le temps de partir avec beaucoup de choses», a-t-elle expliqué.

Et plusieurs doivent maintenant se faire une raison. Ils ne retrouveront jamais leurs maisons et tout ce qu’ils possédaient. La Croix-Rouge prévoit que l’accompagnement des sinistrés sera un travail imposant.

Les autorités ne connaissent pas encore la cause de l’incendie. Chaque année, l’Alberta compte environ 1500 feux de forêt. Si plusieurs d’entre eux sont déclenchés par la foudre, plus de la moitié sont causés par les hommes.

Un pilote torontois Felix T Christians a partagé ce cliché sur Instagram hier soir. Le feu semblait gagner les maisons une à une, créant la dévastation sur son passage.
photo tirée du compte instagram de Gingerbeardpilot
Un pilote torontois Felix T Christians a partagé ce cliché sur Instagram hier soir. Le feu semblait gagner les maisons une à une, créant la dévastation sur son passage.

Ce qu’ils ont dit

Des policiers assistent, de loin, au spectacle du feu ravageur qui a embrasé la ville de Fort McMurray. Une monstrueuse colonne de fumée s’élevait et s’étendait sur des kilomètres, mercredi.
Photo d'archives
«Le prince Philip et moi-même sommes bouleversés et affligés par les feux de forêt qui causent autant de ravages à Fort McMurray. Nous adressons nos plus sincères remerciements aux pompiers et à tous les travailleurs d’urgence qui sont sur place.»
 
– La reine Elizabeth II
Des policiers assistent, de loin, au spectacle du feu ravageur qui a embrasé la ville de Fort McMurray. Une monstrueuse colonne de fumée s’élevait et s’étendait sur des kilomètres, mercredi.
Photo d'archives
«Nous avons tous à travailler ensemble pour venir à la rescousse et à l’aide des gens qui sont en train de vivre des moments terribles, qui ont perdu leur maison, des emplois, tous leurs biens et se retrouvent avec de grosses questions par rapport à leur avenir.»
 
– Justin Trudeau, premier ministre du Canada
Des policiers assistent, de loin, au spectacle du feu ravageur qui a embrasé la ville de Fort McMurray. Une monstrueuse colonne de fumée s’élevait et s’étendait sur des kilomètres, mercredi.
Photo d'archives
«Il est clair que notre gouvernement, mon bureau, est en lien avec le bureau de Mme [Rachel] Notley. Tout ce qu’il est possible de faire, on va le faire. On va tout envoyer, du monde, des avions, on est disponible. C’est un désastre apocalyptique.»
 
– Philippe Couillard, premier ministre du Québec
 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.