/news/currentevents
Navigation

Feu de Fort McMurray: l'Alberta déclare l'état d'urgence

Environ 1600 bâtiments détruits et 80 000 personnes évacuées

Coup d'oeil sur cet article

FORT MCMURRAY, Alberta | Le gouvernement albertain a décrété mercredi l'état d'urgence pour l'ensemble de la province, à cause du violent feu de forêt qui a détruit environ 1600 bâtiments et forcé l’évacuation de quelque 90 000 personnes à Fort McMurray.

La première ministre albertaine, Rachel Notley, a fait savoir que des évacuations supplémentaires étaient à prévoir en raison de la progression de l’incendie. «Vu du ciel, c’est un crève-coeur», a-t-elle indiqué sur sa page Facebook.

Les images diffusées dans les médias sociaux et les différents médias sont révélatrices de l'intensité du brasier et ont fait dire à Mme Notley que l’intensité de la scène était «stressante» et «effrayante». Elle s'est rendue d’ailleurs mercredi à Fort McMurray pour constater l’étendue des dégâts.

«Merci beaucoup aux merveilleux bénévoles qui travaillent dans les centres d'évacuation comme ces bénévoles que j'ai eu la chance de rencontrer à Anzac, a-t-elle souligné. Vous faites un travail incroyable, et tous les Albertains sont reconnaissants.»

REUTERS

L'armée en renfort

L’armée canadienne a porté assistance aux pompiers albertains tant pour les efforts d’évacuation, avec des hélicoptères Griffon, qu’avec divers équipements. Pour le moment par contre, les autorités ne souhaitent pas faire converger trop de personnes sur le terrain, ce qui pourrait se traduire par des problèmes logistiques pour assurer la sécurité de tous.

Le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, en liaison avec les forces armées, a assuré qu’«un certain nombre de moyens aériens fédéraux sont maintenant positionnés» afin d’intervenir en cas de besoin comme par exemple pour opérer un pont aérien.

Au Québec, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a annoncé, sur son compte Twitter, qu'elle envoie 4 avions-citernes à Lac La Biche en Alberta. Plus tôt mercredi, le premier ministre Couillard a d'ailleurs promis mercredi de faire en son possible pour aider l’Alberta à combattre ce «désastre apocalyptique»

REUTERS

Des effectifs militaires sont aussi préparés, mais restent en Saskatchewan pour le moment. Les services de lutte contre les feux de forêt, dans tout le pays, sont aussi sur un pied d’alerte et pourraient prendre la relève des effectifs.

REUTERS

Pas de répit

Les pompiers parlaient d’un feu très compliqué à circonscrire, tant les vents d’environ 40 km/h en fin d’après-midi alimentaient les flammes dans plusieurs endroits de la ville et particulièrement dans les quartiers sud. Avec des températures record, le thermomètre a grimpé à 31 degrés mercredi à Fort McMurray, la forêt boréale est sèche et les flammes progressent rapidement.

«Ce sont des feux catastrophiques et la situation est explosive», a expliqué Bernie Schmitte, directeur délégué de la forêt en Alberta, évaluant que plus de 10 000 hectares avaient été ravagés par les flammes.

Carte des foyers d'incendie dans la ville

L’ordre d’évacuation demeure et l’indice de la qualité de l’air atteint un seuil de risque très élevé dans les régions touchées.

Les pétrolières pas menacées

Les entreprises pétrolières ne sont pas menacées pour le moment par ces feux de forêt, ce qui relèverait de plusieurs crans les risques.

«Nos installations sont situées à 25 kilomètres au nord de Fort McMurray et elles sont en sécurité», a notamment mentionné Suncor.

Des «pertes sérieuses» ont été répertoriées à Abasand, surtout au sud, et à Waterways. Quelques résidences ont été rasées dans les secteurs Grayling Terrace, Downtown, Thickwood et Dickinsfield, tout comme une douzaine de maisons mobiles à Timberlea.

L’hôpital de Fort McMurray a été évacué, mais il n’a pas été endommagé par le feu. En tout, 105 patients ont dû être déménagés. 

Au même moment, les résidents et les autorités poursuivaient le processus d’évacuation lancé mardi soir, pour les 80 000 habitants de la ville pétrolière Fort McMurray qui ont dû évacuer en catastrophe cette municipalité de l’Alberta, alors que près de 2600 hectares de forêt étaient la proie des flammes.

REUTERS

Aucune victime, aucun blessé grave n’a été rapporté par les autorités.

Les compagnies d’assurances s’attendent à un flot de réclamations

Les compagnies d’assurances craignent de devoir payer gros pour cette catastrophe naturelle qui est en voie de devenir la plus coûteuse de l’histoire du Canada.

CAPTURE D'ÉCRAN TVA-NOUVELLES/GLOBAL NEWS

Certains assureurs ont déjà envoyé des renforts en Alberta et ont augmenté le nombre de personnes affectées aux appels téléphoniques pour des réclamations, a rapporté le Globe and Mail mercredi.

En raison de l’ampleur et des ravages déjà répertoriés, les incendies à Fort McMurray pourraient très bien dépasser les montants de réclamation records atteints antérieurement, notamment en 2013 avec les inondations en Alberta (1,8 milliard $) et les feux de Slave Lake en 2011 (742 millions $) selon le Bureau d’assurance du Canada.

Aide extérieure

La Croix-Rouge, des compagnies privées, le gouvernement fédéral et d’autres municipalités ont offert leur aide aux citoyens de Fort McMurray, une ville située à 400 km au nord d'Edmonton.

Des citoyens ont également pu trouver refuge dans des hôtels de la région et des camps de compagnies pétrolières.

AFP

Sur son compte Twitter, la Croix-Rouge canadienne a invité la population à faire des dons pour soutenir la population touchée. Elle devait également s’occuper de réunir les citoyens qui ont perdu contact avec les membres de leur famille.

Le feu s’est déclenché dimanche après-midi. L'état d'urgence a dû être décrété lundi dans une partie de la ville en raison de la fumée.
 

DeLaet à l’aide des victimes de Fort McMurray

Le golfeur canadien Graham DeLaet et sa femme Ruby ont créé leur fondation pour venir en aide aux victimes des feux de forêt dans la région de Fort McMurray, mercredi.

C’est ce qu’il a annoncé sur son compte Twitter.

Il versera la somme de 500 $ pour chaque oiselet calé lors du Championnat de Wells Fargo, ce week-end.

La «Graham & Ruby DeLaet Foundation for Fort Mac» acceptera les dons pour la cause.

Aux alentours de 18 h 30 mercredi soir, 90 000 personnes avaient été déplacées de leur domicile en raison des flammes.
 

 - Avec Journaldemontreal.com et l'AFP