/news/currentevents
Navigation

Québec réclame son dû à Lise Thibault

Elle doit 100 000 $ au provincial

Lise Thibault, Ancienne lieutenante-gouverneure
Photo d'archives Lise Thibault, Ancienne lieutenante-gouverneure

Coup d'oeil sur cet article

Après le gouvernement fédéral, c’est maintenant au tour de la Procureure générale du Québec de réclamer son dû à l’ancienne lieutenante-gouverneure.

Le Journal a appris qu’un avis d’exécution concernant la saisie des biens a été signifié le 27 avril à la défenderesse, qui purge une peine de prison pour fraude et abus de confiance.

En plus de devoir rembourser 200 000 $ à Ottawa, l’ancienne lieutenante-gouverneure doit 100 000 $ au gouvernement du Québec.

Lise Thibault avait jusqu’au 23 mars pour s’acquitter de ses dettes, mais comme elle n’a pas respecté ce délai, le gouvernement fédéral a enregistré le mois dernier une hypothèque légale sur sa propriété, située sur le chemin des Buttes, à Saint-Hippolyte, dans les Laurentides.

De son côté, le gouvernement du Québec n’a pas tardé à réagir et a lui aussi entrepris des procédures visant à se faire rembourser. Les mesures d’exécution touchent les biens meubles appartenant à Lise Thibault, ainsi que les biens immeubles incluant sa résidence.

L’ancienne lieutenante-gouverneure pourrait choisir d’échelonner les paiements sur une période maximale d’un an, payer entièrement les sommes dues pour obtenir la levée de la saisie ou s’opposer aux mesures prises contre elle, dans un délai de 15 jours.

Négociations entre les parties

«Je sais qu’il y a des négociations entre les deux parties. Pour la vente des biens meubles, il y en a pour quelques semaines encore. On doit procéder à la publication d’avis. Ce ne sont pas des actions qui peuvent être prises rapidement, car on doit respecter les délais», a laissé savoir Benoît Desjardins, huissier.

Selon l’inscription au rôle d’évaluation, le bâtiment et le terrain de Lise Thibault sont évalués à 538 100 $. La résidence, construite en 1983, possède une superficie de 3000 pi2 et le terrain 226 042 pi2.

Étant donné qu’il existe déjà une hypothèque légale sur la propriété, les créanciers seront inscrits sur une liste prioritaire en fonction de leur ordre de paiement.