/sports/hockey
Navigation

Les 3L sont champions de la LNAH

Coup d'oeil sur cet article

RIVIÈRE-DU-LOUP- Après huit ans d’attente, Rivière-du-Loup goûte enfin aux joies de la conquête du championnat des séries éliminatoires de la Ligue nord-américaine de hockey. Les 3L ont soulevé la Coupe Verdure, dimanche, en savourant une victoire de 5-2 sur les Éperviers de Sorel-Tracy, lors du septième et ultime match de la finale présenté dans le Bas-Saint-Laurent.

La troupe d’Alain Gardner a assuré son triomphe en inscrivant quatre buts dans les 20 premières minutes de jeu, dont trois avec la présence d’un adversaire au banc des pénalités.

Maxime Villemaire avec un doublé, Étienne Archambault et Francis Trudel créaient à ce moment un vent de folie chez les 3500 spectateurs en procurant cette avance aux louperivois. Sorel-Tracy croyait pourtant avoir refroidi le Centre Premier Tech en marquant le premier but pour une sixième fois au cours de la série. Ce dernier revenait à Mathieu Dugas, également lors d’un avantage numérique.

À la suite d’une deuxième période où Mathieu Dugas (Éperviers) et Guillaume Decelles (3L) ont limité les dégâts, les visiteurs augmentaient la pression sur les 3L en rétrécissant l’écart à 4-2 au début de la troisième période. Le filet de Louis Mandeville n’a toutefois pas relancé les oiseaux puisque Jean-Philip Chabot concrétisait le gain des 3L dans une cage abandonnée en fin de rencontre.

«Les Éperviers étaient très coriaces. Chapeau aux deux organisations. Ce fût une finale mémorable pour la 20e saison de la LNAH. Je capote en ce moment. Je suis ému d’avoir gagné devant ma famille. Ce sont beaucoup de sacrifices, mais tout le monde le mérite à Rivière-du-Loup», estime Gardner.

L’excellence de Deschatelets

La LNAH a attribué le trophée Mario-Deguise, remis au meilleur joueur des séries éliminatoires, au capitaine des 3L, Sylvain Deschatelets. Le vétéran de 36 ans, qui a remporté sa 2e Coupe Vertdure en carrière, a récolté 34 points (8-26) en 18 rencontres au cours du printemps.

«Je suis tellement content pour les gars. Nous sommes une vraie famille. C’est magique. Il s’agit de ma quatrième année ici et je me suis mis beaucoup de pression parce que je voulais gagner. C’est un exploit incroyable pour tous nos partisans», indique Deschatelets.

Il s’agissait d’une troisième défaite en finale de la LNAH pour les Éperviers au cours des quatre dernières saisons. Les Marquis de Jonquière en 2013 et l’Assurancia de Thetford, qui portait le nom de l’Isothermic l’an dernier, revendiquent également des victoires contre Sorel-Tracy en finale de la LNAH.