/news/currentevents
Navigation

Des caméras inutiles?

Des chercheurs se sont intéressés à la perception du public lors d’une intervention policière filmée

En visionnant la simulation, plusieurs participants à l’étude évaluaient différemment la distance entre l’homme armé et l’agent qui fait feu sur lui. La distance était pourtant la même entre les deux prises de vue.. Mais pour les participants qui n’avaient aucune formation policière, l’angle de vue ne changeait rien: ils déploraient le tir.
Photo courtoisie En visionnant la simulation, plusieurs participants à l’étude évaluaient différemment la distance entre l’homme armé et l’agent qui fait feu sur lui. La distance était pourtant la même entre les deux prises de vue.. Mais pour les participants qui n’avaient aucune formation policière, l’angle de vue ne changeait rien: ils déploraient le tir.

Coup d'oeil sur cet article

Montréal devrait y penser à deux fois avant de doter ses agents de caméras corporelles, car une nouvelle étude montre qu’une telle mesure pourrait plutôt nuire davantage à l’image des policiers.

«Pour la population générale, le simple fait qu’il y ait des images d’une intervention policière avec emploi de la force génère une réaction négative envers les policiers, peu importe le point de vue», a noté le chercheur Rémi Boivin.

Le professeur à l’École de criminologie de l’Université de Montréal et Annie Gendron, de l’École nationale de police, présentent aujourd’hui un colloque sur les enjeux liés au port des caméras corporelles par les policiers du Québec, dans le cadre du congrès de l’ACFAS.

Caméra corporelle
Photo courtoisie
Caméra corporelle

Différents impacts

Aux fins de son étude, le professeur Boivin a d’abord réuni des étudiants en technique policière, puis des étudiants de divers domaines, qui représentaient la population générale.

Chaque participant visionnait la vidéo d’une même intervention, où les policiers abattent un homme agité armé d’un bâton de baseball.

Mais la moitié observait la scène captée par une caméra de surveillance installée dans la pièce où se trouvaient les acteurs et l’autre moitié voyait les bandes provenant de la caméra corporelle d’un des policiers.

Les apprentis policiers étaient plutôt portés à analyser l’important écart dans la perception de la distance entre les prises de vue. Sur l’image captée par la caméra corporelle, l’homme armé semblait bien plus loin du policier qui a fait feu, selon eux. Cependant, l’angle de la caméra ne changeait rien pour ceux qui n’ont aucune formation policière.

Réactions négatives

«Ceux qui représentaient la population générale étaient scandalisés du coup de feu, peu importe l’angle de vue», a remarqué M. Boivin.

Une situation «problématique» croit-il, alors que la Ville de Montréal s’apprête à lancer son projet-pilote sur le port des caméras corporelles.

«Ce que ça dit, c’est que ce n’est pas vrai que de montrer les images vidéo d’une intervention au grand public va nécessairement ramener la population en accord avec la police», avance M. Boivin, ajoutant que les interventions devront alors être bien expliquées pour qu’elles soient comprises.

Au terme d’un projet-pilote, la police d'Edmonton a récemment annoncé qu’elle n’irait pas de l'avant avec les caméras corporelles, faute de financement.

Des milliers de chercheurs réunis à Montréal

Des milliers de chercheurs de tous les domaines se réunissent cette semaine dans le cadre du Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS).

Pendant cinq jours, l’Asso­ciation recevra plus de 6000 congressistes provenant de 42 pays.

Au total, 4000 communications scientifiques seront présentées lors de ce congrès, qui a lieu à l’UQAM, à Montréal. Il s’agit du plus grand congrès multidisciplinaire de la Francophonie.

L’ACFAS est un organisme à but non lucratif qui mise sur l’avancement des sciences au Québec. Une de ses missions est de valoriser les connaissances et l’approche scientifique afin d’améliorer la qualité de vie en socié­té. L’organisme vise notamment à favoriser la diffusion du savoir.

Quelques conférences à surveiller cette semaine :

  • Exploration et exploi­tation des hydrocarbures dans le golfe du Saint-Laurent
  • Prévention et éradication du VIH
  • Les performances sportives de haut niveau
  • Les enjeux éthiques liés au don d’organes en contexte d’aide médicale à mourir

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.