/entertainment/tv
Navigation

Céline Dion choisit «Good Morning America»

Céline Dion
Photo d'archives Céline Dion

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement aux rumeurs qui envoyaient Oprah interviewer Céline Dion à Las Vegas, la chanteuse apparaîtra à Good Morning America, a appris Le Journal.

L’équipe du populaire rendez-vous matinal américain fait partie, selon nos sources, des trois médias qui récolteront aujourd’hui (jeudi) les confidences de Céline Dion, ses premières depuis la mort de René Angélil en janvier dernier.

Du côté du Québec, Marie-Claude Barrette est arrivée au Caesars Palace plus tôt cette semaine. TVA diffusera son entrevue mercredi soir à 21 h dans le cadre d’une émission spéciale intitulée Céline maintenant. Quant à Stéphane Rotenberg, la chaîne française M6 présentera son entretien le 24 mai.

La décision de Céline Dion de parler à Good Morning America n’étonnera personne. En mars 2015, c’est à cette émission qu’elle avait raconté comment elle nourrissait René Angélil trois fois par jour depuis son opération. La journaliste Deborah Roberts avait recueilli son bouleversant témoignage.

Les chances que Céline Dion réponde aux questions d’Oprah Winfrey semblaient plutôt minces, car cette dernière aurait exigé que leur entretien soit diffusé sur OWN, sa propre chaîne, qui rallie un auditoire beaucoup moins large qu'ABC, le réseau derrière Good Morning America.

La première question de Marie-Claude

Pour le moment, les détails concernant les entrevues avec Céline Dion sont gardés secrets. On connaît toutefois la première question que Marie-Claude Barrette souhaite lui poser. Dans une vidéo publiée hier soir sur la page Facebook de Productions déferlantes, la boîte de production derrière l’émission Céline maintenant, la populaire animatrice révèle vouloir savoir comment la chanteuse a vécu son retour à Las Vegas après les funérailles de René Angélil, seule avec René-Charles, Eddy et Nelson, leurs trois enfants. «Quand elle est revenue, une fois qu’elle a ouvert la porte, comment s’est-elle sentie? Parce qu’elle devenait vraiment la chef du clan...» explique Marie-Claude Barrette.

«Je ne veux pas traiter (Céline Dion) en star internationale parce que ce qu’elle a vécu est d’abord un drame humain qu’on peut tous vivre», poursuit-elle.