/entertainment/celebrities
Navigation

«Tous les jours, je regarde René-Charles, Eddy et Nelson et je vois René» - Céline Dion

Céline Dion et Marie-Claude Barrette.
Photo Courtoisie Productions Déferlantes Céline Dion et Marie-Claude Barrette.

Coup d'oeil sur cet article

Dans sa première grande entrevue télévisée depuis le départ de René Angélil, Céline Dion raconte avec émotion à Marie-Claude Barrette les moments difficiles qu’elle a dû surmonter au cours des derniers mois.

«Tous les jours, je regarde René-Charles, Eddy et Nelson et je vois René», confie la chanteuse lors de l’émission Céline maintenant, qui sera diffusée le mercredi 18 mai à 21 h à TVA.

Pendant la rencontre, qui a été enregistrée jeudi sur la scène du Colosseum de Las Vegas, Céline aborde avec courage les derniers instants éprouvants qu’elle a vécus avec l’homme de sa vie. Forte et émouvante, elle revient aussi sur les funérailles touchantes qui ont suivi la mort de son mari, le 14 janvier dernier. Elle explique avec franchise comment elle continue de rester présente pour ses trois enfants.

«Je m’attendais à rencontrer une Céline fragilisée et j’ai rencontré une femme d'une force insoupçonnée, soutient Marie-Claude Barrette. Je me sens honorée d’avoir vécu sa première entrevue depuis le décès de René.»

«Céline va bien. Elle vit beaucoup d’émotions. Je ne pense pas qu’elle était comme ça, il y a trois ans, avant la récidive de cancer de René, mais compte tenu des circonstances, je l’ai trouvée bien hier», a raconté Marie-Claude Barrette en direct de Vegas ce matin sur les ondes de LCN.

Ses trois amours
La diva de Charlemagne a longuement parlé de ses enfants, ses trois amours. «Ce qui la tient, c’est ses trois enfants. Elle va bien, car ses enfants vont bien. Elle a vraiment pensé comment elle pouvait faciliter le départ de leur père, surtout pour Eddy et Nelson qui sont petits et orphelins de père», précise l’intervieweuse.

«C’est la chef du clan Dion-Angélil, je la sens en charge», ajoute Marie-Claude Barrette qui explique que Céline est différente depuis le départ de René. «Quand elle avait une décision à prendre, c’est René qui tranchait rapidement. Maintenant, elle demande à René-Charles qui est comme René.»

Évidemment, René manque cruellement à Céline. Toutefois, celui qui était à ses côtés semble toujours auprès d’elle. «On sent qu’il lui manque à certains moments, mais on sent qu’il est avec elle tout le temps. Quand elle en parle, on pourrait penser qu’il est encore là. J’ai eu cette sensation-là en janvier dernier lors de la chapelle ardente, quand elle était près du cercueil. J’avais l’impression qu’ils faisaient encore un», fait savoir Marie-Claude Barrette que l’on sent touchée par sa rencontre avec la chanteuse.

Besoin de la scène
«Céline est une travaillante, elle s’est préparée. Je ne pense pas que Céline s’est fait à croire que René allait prendre du mieux un jour», souffle l’animatrice.

«Elle a besoin de la scène, de retrouver les gens. C’était touchant quand elle a parlé de son retour au Québec pour faire des spectacles. Elle sait que ça va être difficile sur le plan émotif. [...] Hier, je croyais rencontrer une femme fragilisée, mais j’ai rencontré une femme forte», conclut Marie-Claude Barrette.