/entertainment/tv
Navigation

Messmer: dangereux ou inoffensif?

Un spécialiste en hypnose dénonce les pratiques du fascinateur

Messmer a présenté samedi dernier, en France, son émission <i>Stars sous hypnose</i>. Un téléspectateur aurait alors été hypnotisé. Sa femme aurait appelé une ambulance pour lui venir en aide.
Photo d'archives, Agence QMI Messmer a présenté samedi dernier, en France, son émission Stars sous hypnose. Un téléspectateur aurait alors été hypnotisé. Sa femme aurait appelé une ambulance pour lui venir en aide.

Coup d'oeil sur cet article

Un expert en hypnose dénonce les façons de faire de Messmer, allant jusqu’à dire qu’elles sont dangereuses. Des affirmations que le gérant de Messmer dément avec vigueur.

Messmer fait de nouveau parler de lui en France. Cette fois-ci, un téléspectateur aurait été hypnotisé après avoir regardé l’émission du fascinateur québécois, Stars sous hypnose, à TF1, samedi dernier.

N’étant pas capable de le réveiller, la femme de cet homme a décidé d’appeler les secours pour lui venir en aide. Selon le journal Sud-Ouest, de Bordeaux, l’homme aurait été dans un état second durant une heure et demie.

Alors que les pompiers ne parvenaient pas à le réveiller, c’est finalement sa femme qui a réussi à le ramener en reproduisant les gestes de Messmer.

« C’est extrêmement dangereux »

Joint par Le Journal, l’expert en hypnose, Gilles Vachon, est catégorique: «Ce que Messmer fait, c’est extrêmement dangereux. En faisant de l’hypnose en public, il peut y avoir des effets secondaires spectaculaires.»

<b>Gilles Vachon</b><br /><i>Expert en hypnose</i>
Courtoisie
Gilles Vachon
Expert en hypnose

Amené souvent à commenter l’hypnose dans les médias, Gilles Vachon est psychologue et membre du conseil d’administration de l’Institut Milton H. Erickson Québec, une compagnie spécialisée en hypnose clinique.

Selon lui, certaines pratiques de Messmer sont risquées, car le fascinateur fait croire aux gens qu’il a lui-même le pouvoir sur eux. «L’hypnose est naturelle. Ce n’est pas un phénomène surnaturel. Les suggestions de Messmer vont beaucoup trop loin. Par exemple, implanter des phobies chez les gens, c’est carrément jouer avec de la dynamite. Les gens vont ramener quoi avec eux après ça?»

Le travail du fascinateur est aussi inacceptable d’un point de vue éthique, d’après Gilles Vachon. «Dans ma pratique, je n’ai pas le droit d’amener quelqu’un dans des états de conscience si la personne n’est pas parfaitement volontaire et ne m’accompagne pas dans le processus.»

Pratiquant l’hypnose depuis plusieurs années, Gilles Vachon mentionne que Messmer «nuit profondément à l’hypnose clinique. L’hypnose ne doit pas servir à faire des choses aussi dangereuses que ça.»

Comme un rêve

Contacté par Le Journal, Éric Young, producteur de Messmer, réfute ces allégations. «Ce n’est pas la première fois que des spécialistes font de telles déclarations, dit-il. En ce moment, je dirais que la moitié des thérapeutes sont de notre côté. Messmer ne pourra jamais faire l’unanimité. Mais s’il y avait un véritable problème avec ce qu’il fait, on ne serait pas là depuis toutes ces années.»

«Ce que Messmer fait, c’est sans danger, ajoute Éric Young. C’est un état de conscience modifié tout à fait naturel. Dans cet état-là, on entre en mode sommeil. Et on peut s’en sortir par soi-même naturellement.»

Le producteur mentionne qu’en près de 10 ans de représentations, «il n’y a jamais eu de répercussions pendant les spectacles». «Une seule fois, un spectateur s’est blessé. Mais on a su qu’il avait déjà mal au genou avant le spectacle. [...] La fascination de Messmer ne laisse pas de séquelles, ajoute-t-il. C’est comme lorsqu’on rêve. C’est totalement inoffensif.»