/sports/opinion/columnists
Navigation

Shipachev avec le CH: oui ou non?

Selon un informateur, les négociations entre Vadim Shipachev et le Canadien seraient presque complétées, mais on se demande comment un attaquant russe de 29 ans peut tout à coup attirer autant l’attention...
photo d’archives Selon un informateur, les négociations entre Vadim Shipachev et le Canadien seraient presque complétées, mais on se demande comment un attaquant russe de 29 ans peut tout à coup attirer autant l’attention...

Coup d'oeil sur cet article

Vadim Shipachev a rangé l’équipement. Même avec Alex Ovechkin et Evgeny Kuznetsov, venus en renfort après l’élimination des Capitals de Washington, les Russes ont frappé un mur, une autre fois.

Cette fois-ci, c’est la puissante équipe de la Finlande qui a écarté l’équipe hôtesse de la possibilité de gagner la médaille d’or.

Shipachev est un joueur de centre de 29 ans comme l’indiquait Jean-François Chaumont, du Journal, revenu de Moscou la semaine dernière.

Négos presque complétées

Le Canadien tenterait d’embaucher le joueur russe et, au cours du week-end, un informateur m’indiquait que Marc Bergevin avait fait des progrès dans les discussions avec le porte-couleurs de l’équipe de Saint-Pétersbourg dans la KHL.

«On m’a dit que les négociations au sujet du transfert de Shipachev sont sur le point d’être complétées», me dit cet informateur.

Bon, comme tout renseignement provenant du Centre Bell est aussi difficile à obtenir qu’une information provenant du Pentagone, on va plutôt s’arrêter sur le compagnon de jeu d’Evgeny Dadonov, lui aussi libre pour évoluer en Amérique du Nord, l’an prochain, (six buts, six passes, au Championnat du monde) et d’Artemi Panarin, des Blackhawks de Chicago.

Bergevin a été le premier à s’intéresser à Shipachev mais sa performance au Championnat du monde a attiré l’attention des observateurs de la Ligue nationale.

Les rapports au sujet de Shipachev sont intéressants: une vision exceptionnelle, pas un joueur physique mais une menace dans le territoire offensif.

Et son jeu en défense? Euh...

Sa fiche cette année, avant le Championnat du monde: 24-52 = 76 points en 70 matchs. Au cours des deux dernières saisons, en séries éliminatoires, 13 buts et 24 mentions d’aide pour 37 points en 32 matchs. Du joli.

Version russe de... Crosby !

Mais c’est dans la KHL sur une grande surface de jeu. Et comment expliquer qu’à 29 ans, c’est la première fois qu’il retient autant l’attention?

Mais, si Bergevin est si près du but comme on veut bien le laisser croire, doit-il prendre une chance? Pourquoi pas ?

À part Alex Galchenyuk, a-t-il un autre joueur de centre capable de produire comme on l’exige d’un centre appartenant au groupe des six meilleurs attaquants ?

Oh, j’oubliais, Evgeny Kuznetsov a analysé le jeu de Shipachev: «C’est la version russe de Sidney Crosby.»

Euh, on va se garder une petite gêne. Si c’était le cas, il y a longtemps qu’il évoluerait dans la même ligue que le vrai Crosby.

Matthews a produit

On ne pourra jamais accuser Mike Babcock de se défiler. Quand vient le temps de faire connaître ses états d’âme, habituellement, il ne mâche pas ses mots.

Mais, ce que j’aime bien de Babcock, c’est sa façon de contourner un sujet qui pourrait le placer dans une situation délicate. Non pas qu’il va se défiler, mais il aura toujours une réponse pour mettre fin à une discussion.

Tenez, alors qu’il était en Russie dans le cadre du championnat du monde, on lui a demandé qui d’Auston Matthews ou de Patrik Laine préférait-il?

«Pourquoi devrais-je prendre une décision sur-le-champ? Il reste encore un mois avant le repêchage. Pourquoi précipiter les choses?» a-t-il déclaré.

Matthews a marqué six buts au cours du tournoi avec une formation nettement inférieure à celle de la Finlande.

Par contre, Laine a totalisé 12 points, un nouveau sommet pour un joueur de 18 ans...

Par ailleurs, comment expliquer cette contre-performance des Suédois au Championnat du monde?

«Sans doute parce que nous comptons sur trop de Suédois.»

Outch! J’imagine que les bonzes de la Fédération de hockey sur glace ont fait la grimace. C’est comme si Michel Therrien disait que le Canadien possède trop de joueurs de troisième trio. Non, il ne dirait jamais ça...

Les Islanders et Stamkos

La rumeur se fait de plus en plus persistante: les Islanders de New York embarqueront dans le derby Steven Stamkos. C’est plutôt étonnant d’autant plus qu’ils misent déjà sur John Tavares.

Mais quand on veut compétitionner au même niveau que les meilleures formations de la Ligue nationale, deux joueurs de concession ne représentent plus un luxe.

Les Islanders ont maintenant de nouveaux propriétaires, on veut faire une compétition féroce aux p’tits cousins de Manhattan, les Rangers.

Ceux-ci s’apprêtent à vivre quelques moments difficiles, donc, on veut tenter le grand coup.

Le projet est intéressant, mais je ne vois pas Stamkos à Brooklyn bien que Gary Bettman salive à l’idée de voir un joueur aussi important évoluer dans la grande région de New York...

Et l’expansion ?

  • Ne devait-on pas annoncer, fin du mois de mai, s’il y aura un élargissement des cadres ou si le projet est reporté à plus tard? Ne vient-on pas d’entrer dans la dernière semaine du mois de mai?
  • Elliott Friedman, de Sportsnet, affirmait la semaine dernière que les Rangers tendront une oreille attentive à toute proposition sérieuse au sujet de Rick Nash. Mais qu’entend-on par proposition sérieuse dans le cas de l’ailier gauche? Il a perdu de son lustre, donc, on ne pense pas qu’il est encore un marqueur de 40 buts. Et, il y a le salaire et surtout le risque qu’un joueur comme Nash peut représenter...

Les joueurs autonomes

Mise à jour sur la liste des joueurs autonomes du Journal: encore au premier rang du classement, Steven Stamkos. Loui Eriksson et Milan Lucic occupent les deuxième et troisième positions et Kyle Okposo arrive bon quatrième.

Où est David Backes? Au sixième rang après Mikkel Boedker.

Backes a 34 ans et il dominait les Blues pour les mises en échec avec près de 80 depuis le début des séries éliminatoires.

Son style de jeu demande beaucoup d’énergie et, tout récemment, on a vu que le capitaine des Blues n’avait plus les mêmes ressources. Les Blues en ont fait une priorité mais pas à n’importe quel prix...

 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.