/finance/opinion/columnists
Navigation

Chocolat que ça marche

Coup d'oeil sur cet article

Si on était à l’époque des belles années du RÉA (régime d’épargne actions), nul doute que la chaîne Chocolats Favoris se ferait courtiser par des firmes de courtage pour s’inscrire en Bourse au plus vite.

Chocolats Favoris, c’est le genre de PME dont le RÉA raffolait: des actionnaires de contrôle très ambitieux, appuyés par quelques investisseurs privés aux reins solides; une expansion ultrarapide; des projets plein la tête; un produit de grande qualité tout en étant adoré par son public cible par surcroît; un chiffre d’affaires en forte progression; etc.

À quand l’inscription en Bourse de la dynamique PME... c’est la première question que j’ai posée au numéro 2 de l’entreprise, Charles Auger, lorsque Gino Chouinard me l’a présenté lors de l’ouverture de la nouvelle chocolaterie Chocolats Favoris de Mont-Saint-Hilaire, le week-end dernier. Gino, qui est lui-même associé à trois chocolateries, et Charles Auger ont répondu le plus sérieusement du monde que l’inscription en Bourse faisait partie des projets qui pourraient se matérialiser un de ces jours pas si lointains.

Satisfaction

Pour savoir si une entreprise de détail est appréciée, un des plus grands gestionnaires de portefeuille de l’histoire, Peter Lynch, conseillait aux gens de se pointer au magasin pour vérifier par eux-mêmes si la clientèle semble satisfaite ou pas.

Samedi dernier, il fallait voir la longue file d’attente pour se rendre compte que l’ouverture d’une nouvelle chocolaterie de Chocolats Favoris dans une municipalité était en soi un événement.

Personnellement, je ne connaissais absolument pas cette chocolaterie (et ses crèmes glacées), qui a été fondée en 1979, à Lévis. Comment se définit-elle? «L'entreprise est reconnue depuis 35 ans pour son chocolat artisanal d'une qualité exceptionnelle et pour ses enrobages en véritable chocolat, une recette unique au monde qui se décline en 12 saveurs et en différents formats.»

Chocolats Favoris est en pleine expansion depuis 2013 alors qu’un nouveau groupe d’investisseurs, sous la gouverne de Dominique Brown, s’est lancé à l’assaut... du monde entier.

Expansion

Début 2013, Chocolats Favoris comptait trois chocolateries, 65 employés. À l’heure actuelle, il y en a 17 en activité. D’ici la fin de l’été, le nombre de chocolateries s’élèvera à 24 et le nombre d’employés franchira la barre des 800. Sur les 24, il y en aura deux hors Québec, soit une à Ottawa et une à Victoria, en Colombie-Britannique.

Au nombre des principaux actionnaires de Chocolats Favoris, on retrouve Daniel Gauthier (cofondateur du Cirque du Soleil), Luc Dupont (Attrium Innovation, Aeterna) et Virginie Faucher.

D’ici 2020, Chocolats Favoris vise un chiffre d’affaires de 100 millions.