/news/currentevents
Navigation

La famille Villanueva déboutée à la cour

La Ville n’aura finalement pas à verser un sou

Freddy Villanueva
Photo courtoisie Fredy Villanueva

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Montréal n’aura finalement rien à payer à la famille Villanueva qui lui réclamait près d’un million de dollars pour la mort du jeune Fredy à Montréal-Nord, a tranché le tribunal.

Après plus de sept années de procédures judiciaires, le litige civil s’est terminé de façon abrupte vendredi dernier.

Comme les avocats du clan Villanueva ont largement dépassé les délais pour déposer des documents à la cour, le juge William Fraiberg de la Cour supérieure du Québec a tout simplement mis fin à la poursuite judiciaire.

«Tous (les) délais sont exorbitants et injustifiables», a d’ailleurs noté le magistrat dans son jugement de 18 pages.

Délais

Dans sa décision, le juge a répertorié de nombreux dépassements de délais attribuables aux avocats du clan Villanueva.

L’avocat qui représente Dany Villanueva et la succession de Fredy a par exemple expliqué qu’à un moment, il avait été distrait par les démêlés de Dany avec l’immigration, qui souhaite le renvoyer dans son Honduras natal.

Plus tard, il était en congé paternité.

Plus tôt, l’avocat avait obtenu un autre délai, afin d’attendre le rapport du coroner sur la mort de Fredy, tué par balle lors d’une intervention des agents Jean-Loup Lapointe et Stéphanie Pilotte.

Laxisme

D’autres délais, provoqués par d’autres avocats, n’ont toutefois pas été justifiés, a noté le juge.

«Personne n’identifie donc une quelconque impossibilité pour eux d’agir dans le délai de rigueur», a expliqué le juge, qui a reproché le «laxisme» de ces avocats.

Et c’en était trop des délais, même si «les demandes revêtent une apparence sérieuse», a tranché le juge.

Des amis de Fredy et Dany Villanueva avaient également poursuivi la Ville, mais le juge leur a réservé le même sort en mettant fin aux procédures.

Denis et Sophie Meas, Jeffrey Sagor-Metellus et Sylvia Sagor ne recevront pas un sou non plus.

À moins que les poursuivants portent l’affaire en Cour d’appel, la saga judiciaire civile de l’affaire Villanueva est donc terminée.

La Ville de Montréal n’a pas souhaité commenter le jugement. Me Peter Georges-Louis, qui défend la famille Villanueva, n’a pas rappelé Le Journal.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.