/lifestyle/food
Navigation

M.Mme bar à vin: Mets fins et bons vins

Resto de la semaine - M.Mme bar à vins.
Photo Le Journal de Montréal, Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau restaurant-bar à vin où officie le talentueux chef Stelio Perombelon met en évidence une carte des vins de 700 étiquettes.

Quelques agences de vins de Montréal collaborent à cette vaste carte des vins. Chaque ­semaine, l’une de ces agences est à l’honneur, proposant ainsi leurs vins chouchous ou en concordance avec les créations du chef. J’ai quelques réserves sur le bruit ambiant, vraiment déraisonnable et les accords mets et vins, justement...

Style de restaurant

Les deux attraits de ce nouveau restaurant sont sans contredit le retour à l’avant-scène de Stelio ­Perombelon et la volonté des propriétaires de mettre en évidence une grande variété de vins. Plus de 700 étiquettes! Je dois vous prévenir qu’il y a deux concepts au M.Mme: si vous mangez au bar et dans la première partie du restaurant, vous aurez le choix de prendre les plats à la carte ou de petits plats à manger avec les doigts.

<b>Stelio ­Perombelon</b><br /><i>Chef</i>
Photo Le Journal de Montréal, Ben Pelosse
Stelio ­Perombelon
Chef

À l’arrière, c’est un menu dégustation à prix fixes – 3 services à 60 $ ou 4 services à 75 $. Sachez-le!

Décor

L’aménagement de l’espace et le grand mur recouvert de bouteilles de vin sont spectaculaires. Il y a aussi une jolie salle à ­manger au sous-sol qui permet de recevoir les groupes. ­

Ambiance

Un restaurant-bar à vin aussi chic, avec une cuisine aussi ­pensée, réfléchie, comme peut le faire un chef tel que Stelio, mais avec une musique aussi forte, qui nous empêche carrément de parler sans crier... Moi je dis non!

Clientèle

Beaucoup de monde. Il faut ­absolument réserver.

Le repas

Cromesquis de courge, comme un nem, basilic et œufs de ­poisson. Une réalisation bien simple, mais qui va droit au but, c’est ludique, ça se mange avec les doigts et c’est surtout bien ­savoureux.

Gâteau de crêpes au foie gras et topinambour, chapelure de chocolat et vinaigre de pommes caramélisées. Quelle belle idée! Un gâteau de crêpes fines et ­délicates, foie gras de canard ­entre chaque couche, c’est divin et notre mariage avec le vin sera le meilleur de la soirée. Un beau chenin avec des notes ­d’arti­chaut, parfait avec les ­topinambours.

Flétan sauvage du Pacifique cuit à la vapeur, purée de lentilles béluga, vinaigre de bière, coriandre et jalapeno. Le poisson est très moelleux, la vinaigrette est magnifique, bien acidulée et parfumée. Un délice!

Échine de porcelet de lait grillée­­, carottes blanches, pâte de sésame, graines de moutarde et copeaux de jambon sec. Le porc est délicieux, parfaitement cuit et fondant, les petits oignons ­cipollini bien cuits, mais ­manquant, selon moi, d’un peu de coloration. Le petit jus de cuisson réduit servi à part et versé par le serveur au moment de la dégustation est une belle initiative.

Dix-mille feuilles de poires et sucre, mousseline, sorbet et pulpe, pain de Gênes au beurre noisette. Très joli dessert, les textures du croquant et du ­moelleux du pain de Gênes et du sorbet sont formidables. J’aurais toutefois souhaité qu’il y ait un peu plus d’acidité dans cette ­réalisation de poire, c’était un peu trop neutre.

Comme un vacherin glacé, ­rhubarbe, meringue, ­gâteau à l’huile d’olive, oseille et concombre. Je ne suis pas un amateur du genre, mais puisque mon ­invitée souhaitait goûter à cette création, nous l’avons choisie, mais nous sommes maintenant assurés que le concombre n’est toujours pas une bonne idée pour conclure un repas. Même sans manger les ­petits morceaux dans le bol, la saveur ­envahissait tout. ­Dommage! Une cucurbi­tacée à utiliser avec ­parcimonie pour le dessert.

Enfin, le pain maison est ­vraiment délicieux.

Le service

Nous avons été servis par un jeune garçon très gentil et ­serviable. La sommelière a fait le reste avec courtoisie.

Carte des vins

Une carte vaste, certes, mais les propositions que nous avons eues, en accord avec nos plats, ne furent pas convaincantes, sauf une. De bons plats, de bons vins, mais pas vraiment en concordance. Dans le cas d’un resto-bar à vin comme M.Mme, c’est un peu décevant.

M.Mme bar à vin

Resto de la semaine - M.Mme bar à vins.
Photo Le Journal de Montréal, Ben Pelosse

★★★★

Coup de toque

La cuisine délicate de Stelio Perom­belon mérite ses 4 étoiles.

Coup de torchon

Il y a encore du ­travail à faire pour les propositions mets et vins.

Combien ça coûte ?

Un minimum de 100 $ par personne, sans excès.

L’adresse

240, avenue Laurier O., Montréal, QC H2T 2N8

514 274-6663

www.mmme.ca

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.