/sports/fighting
Navigation

Lucian Bute mis K.-O. par un produit dopant

L’ancien champion testé positif à l’ostarine après son combat contre Jack

Badou Jack v Lucian Bute
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La boxe québécoise a vécu l’une de ses journées les plus sombres hier, alors qu’on a appris que Lucian Bute avait échoué à un test antidopage après son combat du 30 avril dernier à Washington.

La boxe québécoise a vécu l’une de ses journées les plus sombres hier, alors qu’on a appris que Lucian Bute avait échoué à un test antidopage après son combat du 30 avril dernier à Washington.

L’ancien champion IBF des super-moyens (32-3-1, 25 K.-O.) a été testé positif à l’ostarine, un produit interdit, à la suite de son verdict nul avec le Suédois Badou Jack (20-1-2, 12 K.-O.) pour l’obtention de la ceinture du World Boxing Council (WBC).

D’ailleurs, c’est l’organisme de sanction, en collaboration avec la Commission athlétique de l’État de Washington, qui a confirmé l’information. Le président du WBC, Mauricio Sulaiman, annoncera possiblement des pénalités sévères à l’endroit de Bute dans les prochains jours.

«Je suis surpris et désolé de cette nouvelle, a déclaré Lucian Bute par voie de communiqué. Je ne comprends pas ce qui a amené ce résultat positif après l’analyse de l’échantillon A. «Je n’ai rien pris et jamais je n’ai utilisé des substances contre-indiquées! J’ai pleinement confiance en mon équipe. Il y aura maintenant une analyse de l’échantillon B et je suis convaincu qu’il sera négatif.»

Il a aussi rappelé qu’il a été testé à huit reprises avant et après son duel contre James DeGale, qui s’était déroulé à Québec, sans avoir de résultat positif.

Michel est confiant

Le porte-parole d’Al Haymon au Québec, Yvon Michel, a renforcé les propos de son poulain.

«Nous sommes fort surpris de cette conclusion préliminaire et nous souhaitons maintenant que l’analyse de l’échantillon B prouve que ce premier résultat était une erreur. Entre-temps, nous demeurons solidaires de Lucian», a fait savoir le président de GYM.

Du côté du préparateur physique de Bute, Angel Heredia, il n’a pas voulu commenter la situation. On se souvient qu’il a déjà eu des démêlés avec la justice par rapport à des histoires de dopage dans les dernières années.

Larouche et Bédard sous le choc

Deux des alliés de la première heure de Bute, Stéphan Larouche et Jean Bédard, sont tombés en bas de leur chaise quand ils ont appris la nouvelle.

«Je ne crois pas que Lucian soit dopé, a déclaré l’ancien entraîneur du pugiliste. Pour moi, c’est une grosse surprise.»

«C’est impensable.»

Quant à Bédard, il a pris connaissance de l’information en même temps que tout le monde.

Il n’a pas voulu commenter, mais il s’est dit très étonné, surtout que Bute a toujours été un athlète propre pendant son règne de champion entre 2007 et 2012.

La Fin ?

Cette frasque pourrait forcer Bute à mettre un terme à sa carrière, qui a débuté en 2003 au Centre Bell sous les couleurs d’InterBox.

En attendant l’analyse de l’échantillon B dont le résultat sera connu dans les prochains mois, il aura une étiquette qu’il lui sera très difficile à enlever. Cette infraction va tacher une feuille de route qui avait été suivie avec intérêt par les amateurs.

Quand il a effectué son retour sur le ring l’an dernier, Lucian Bute a toujours mentionné que son objectif était de redevenir champion du monde. Il a mordu la poussière à deux reprises en moins d’un an.

Qu’est-ce que l’ostarine ?

  • Aussi appelée Enobosarm
  • L’Agence mondiale antidopage en a interdit l'usage en janvier 2008
  • A des effets semblables aux stéroïdes anabolisants mais aurait moins d’effets secondaires, comme l’acné ou la perte de cheveux
  • Permet d’augmenter la masse musculaire
  • Le médicament n’est pas légal au Canada
  • Est disponible sur internet en comprimés pris oralement
  • Très populaire chez les culturistes
  • A d’abord été développé pour soigner l’atrophie musculaire ou l’ostéoporose

«Je suis très déçu» - Éric Lucas

Éric Lucas a longtemps été dans l'entourage de Lucian Bute, chez Interbox.

Badou Jack v Lucian Bute
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

L'ancien champion du monde s'est donc dit «très déçu et très surpris» d'apprendre que Bute avait échoué un test antidopage à la suite de son combat contre Badou Jack, le 30 avril dernier.

«Je ne me serais jamais attendu à ça de sa part, a-t-il confié lors d'un entretien téléphonique avec TVA Sports.

«Je n'ai pas de mots pour décrire cette très grande surprise. À partir d'aujourd'hui, il y a beaucoup de gens qui vont se demander s'il a fait ça pendant toute sa carrière. C'est décevant.»

Lucas ajoute également qu'il sera difficile pour Bute de continuer après une telle épreuve. «S'il poursuit sa carrière, les gens auront toujours un doute à savoir s'il continue de se doper. Je ne sais pas quelle sera sa décision quant à son futur, mais la suite des choses sera difficile pour lui.»

- Agence QMI