/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Céline refuse l’offre du Banquier

Coup d'oeil sur cet article

Céline Dion est allée deux fois au Banquier. Elle l’a animé elle-même en 2007. Elle y était l’invitée spéciale en 2013.

Mais vous ne verrez pas Céline à la prochaine saison du Banquier.

TVA me confirme qu’une demande en bonne et due forme a été faite en mars pour une participation de Céline au Banquier, animé par Julie Snyder. Or j’ai appris de source sûre que l’offre a été... re-fu-sée!

THE SHOW MUST GO ON

Après s’être confiée à des intervieweurs, dans un cadre intimiste, sur la mort de son mari, Céline Dion passe à la prochaine étape: participer à des émissions de variétés à grand déploiement, en France notamment, où elle retrouverait Michel Drucker.

Dans ce contexte, si elle participait à une émission de variétés au Québec du même type que le plateau de Drucker, ce serait sans aucun doute au Banquier: en 2013, elle avait rejoint 2,2 millions de téléspectateurs!

Mais la demande transmise à Team Céline pour une spéciale au Banquier a été déclinée.

Impossible de savoir pourquoi. Mais je vous rappelle ce que j’écrivais dans Le Journal jeudi dernier: «La relation professionnelle étroite qui unit depuis des années le clan Dion et le clan Snyder n’est pas tant basée sur une amitié Céline-Julie que sur une amitié René-Julie.»

COMPARER DES COMPARABLES

L’entrevue Céline maintenant a été vue par 1 442 000 personnes, ce qui avait été promis aux annonceurs.

Certains observateurs ont comparé les cotes d’écoute de cette entrevue à celles des spéciaux avec Céline diffusés par le passé à TVA et animés ou produits par Julie Snyder.

Soyons sérieux. On ne peut pas comparer une entrevue d’une demi-heure diffusée un mercredi avec une grosse émission de variétés quatre fois plus longue (deux heures) diffusée un dimanche, comme Céline Dion Sans attendre, en 2012, qui avait rejoint 2,4 millions de personnes.

Si on compare plutôt avec Céline autour du monde, une émission de type documentaire d’une heure, diffusée en 2011 la semaine, on a des cotes d’écoute de 894 000 pour le premier lundi et de 748 000 pour le deuxième lundi.

Si on compare à Céline: 3 gars et un nouveau show, mi-entrevue, mi-documentaire, d’une heure et demie, pourtant diffusé un dimanche, on arrive à 1,8 million.

(L’entrevue Dion-Barrette a été diffusée un mercredi pour respecter l’embargo imposé par l’équipe de Céline jusqu’au 18 mai, m’explique-t-on à TVA).

POINT D’INTERROGATION

En terminant, une question: pourquoi La Presse continue d’affirmer que, pour des raisons «mystérieuses», Julie Snyder aurait été «mise à l’écart» par TVA pour l’entrevue avec Céline Dion, alors que la semaine dernière Richard Therrien, du Soleil, titrait sa chronique: «TVA nie avoir écarté Julie Snyder» et citait clairement la v.-p. aux communications de Groupe TVA, Véronique Mercier?

Comme je l’écrivais jeudi, selon mes nombreuses sources sûres, l’entrevue n’a pas été formellement promise à Julie Snyder et «le seul nom qui ait jamais été accolé à cette entrevue est celui de Marie-Claude Barrette».

La question qui tue: pourquoi TVA aurait «écarté» Julie Snyder de l’entrevue avec Céline à Vegas si, au même moment, TVA poussait très fort pour que Julie Snyder fasse une entrevue avec Céline... au Banquier?