/sacchips/pushstart
Navigation

Les jeux vidéo, une affaire sociale

Les jeux vidéo, une affaire sociale
Dafnik Photography / Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

«Gaymer Zone» célébrait son 3e anniversaire hier soir dans une fête où l’on pouvait participer à des combats Pokémon, Just Dance, Smash Brawl et plus encore!

Gaymer Zone est un club social pour la communauté gaming LGBTA, où les gens peuvent se regrouper pour jouer à leurs jeux vidéo préférés. Fêtes, Cosplay et compétitions de gaming se donnaient de façon hebdomadaire dans la ville de Montréal.

Pour souligner cet anniversaire, le Journal s’est entretenu avec Mike Savoie, AKA PapaGaymer, fondateur de «Gaymer Zone», pour comprendre la mission du club social.

 

Qu’est-ce que c’est, exactement, Gaymer Zone?

Originalement, Gaymer Zone était un événement hebdomadaire pour la communauté gamers LGBTA. J’installais plusieurs consoles pour que les gens puissent jouer. Mon ami Raphaël et moi avons vu une opportunité quand on nous a demandé d’installer une douzaine de télévisions à Apollon (devenue Play). En utilisant le pouvoir de la publicité Facebook, nous avons construit un événement où les gaymers de tout genre peuvent se regrouper, prendre une bière et jouer à des jeux vidéo en bonne compagnie. 

Nous n’avions pas anticipé le succès de la première soirée: plus de 125 personnes se sont déplacées un mardi soir, pour un événement inconnu. 

Depuis ce jour, Gaymer Zone a évolué, et le club social Montréal Gaymers a été fondé pour organiser l’événement.

 

Quelle est votre mission avec Gaymer Zone?

De transformer le gaming en événement social. Avec la disparition progressive du multijoueur local, nous sentions le besoin de briser les barrières sociales associées avec le gaming, particulièrement dans la communauté LGBT.

Voilà pourquoi nous avons choisi de nous concentrer sur des jeux rassembleurs.

 

Les jeux vidéo, une affaire sociale
Dafnik Photography / Photo courtoisie

 

Quelles sont vos expériences personnelles avec le jeu vidéo? Êtes-vous gamer depuis longtemps?

Mon grand-père m’a acheté la SNES quand j’avais cinq ans. J’ai donc grandi avec Super Mario World, ensuite la Nintendo 64 à l’adolescence et le gaming sur PC bien avait que c’était à la mode! (rires)

Le jeu vidéo était énorme quand j’étais plus jeune, j’adorais les sports, donc cela m’a donné une façon d’être bon dans quelque chose tout en rencontrant des amis.

Demandez à mon père, il vous dira que les jeux vidéo ont définitivement eu un bel impact dans ma vie!

Adolescent, je préféréais le gaming entre amis; je ne jouais pas beaucoup seul. Même aujourd’hui, je préfère jouer en présence de personnes au lieu de jouer en ligne. Même les jeux solos que j’aime jouer ont toujours une histoire captivantes, alors j’ai l’impression de jouer dans un film au lieu de jouer seul.

 

Qu’est-ce que l’anniversaire de Gaymer Zone représente pour toi, et qu’est-ce qui s’en vient pour le club?

Ça vaut beaucoup, à plusieurs niveaux.

Dans les trois dernières années, nous avons eu des partenariats avec EA, BioWare et Ubisoft, nous avons animé une discussion à Comic Con, participé à deux prides incluant une mégafête Just Dance sur la scène principale et nous avons un partenariat avec REZO pour offrir à notre communauté de l’information sur la santé sexuelle, et bien plus.

Nous avons aidé 9 joueurs à affirmer leur orientation, 2 joueurs nous ont confié avoir évité le suicide, et nous travaillons d’arrache-pied, pour encourager nos joueurs à croire à quel point ils ou elles sont magnifiques et uniques. Ceci, pour nous, veut dire que de transformer le gaming en affaire sociale fonctionne bien. 

Dans le futur, nous allons ouvrir l’association MTL Gaymers pour accroître nos activités. Le club animera un événement Gaymer Zone chaque mois, tout en faisant la promotion de la communauté gamer LGBTA. 

 

 

Le prochain événement Gaymer Zone se tiendra le 25 juin. Pour toute information, suivez la page Facebook!