/news/consumer
Navigation

Accessibles, les voitures électriques

Le tout premier Guide de l’auto électrique veut défaire des mythes entourant ces véhicules

Coup d'oeil sur cet article

Les automobilistes ne devraient plus avoir peur de tomber en panne sur l’autoroute avec une voiture électrique ou craindre leur prix astronomique, affirment les auteurs du premier Guide de l’auto électrique.

«On trouve de petits modèles autour de 20 000 $. On a aussi des Volt très accessibles sur le marché de l’occasion», insiste Jacques Duval, l’un des auteurs du Guide et spécialiste reconnu de l’automobile.

Le gouvernement offre aussi un montant à l’achat ou à la location d’un véhicule hybride ou électrique allant jusqu’à 8000 $ selon le type de voiture.

C’est pour donner un véritable «mode d’emploi» sur l’utilisation de la voiture électrique et présenter les meilleurs modèles disponibles cette année que M. Duval et Daniel Breton, consultant en électrification des transports et ancien ministre de l’Environnement, ont rédigé le premier ouvrage du genre au monde.

«On est probablement un peu en avance sur les gens, mais vaut mieux être les premiers, ajoute l’auteur du fameux Guide de l’Auto annuel. On voulait vraiment faire taire les angoisses parce qu’il faut changer ses habitudes. On ne peut pas continuer à polluer comme ça.»

60 km par jour

Mais le livre ne présente pas que les voitures électriques. On y retrouve aussi les modèles hybrides et des véhicules à essence écoénergétiques.

«On sait qu’une Smart ne convient pas à tous, indique M. Breton. Les entrepreneurs par exemple ont besoin d’un pick-up. C’est pourquoi on a inclus des véhicules à essence, mais qui consomment beaucoup moins que les autres dans la même catégorie.»

L’économie à long terme sur l’essence est très importante, insiste Pierre Langlois, l’un des collaborateurs au Guide et auteur du livre Rouler sans pétrole.

«On sauve entre 15 000 $ et 20 000 $ d’essence sur la vie du véhicule», soutient-il.

La crainte de tomber en panne après seulement quelques kilomètres a aussi de plus en plus tendance à s’estomper puisque le réseau québécois offre maintenant 630 bornes à travers le Québec.

«Environ 80 % des gens font moins 60 km par jour et les recharges sont nombreuses au centre-ville. C’est avantageux pour bien des gens», conclut M. Breton.

Les meilleures

Chevrolet Bolt électrique

 

Photo courtoisie

Grande gagnante toutes catégories pour son autonomie de 320 km et son prix abordable (37 500 $ US).

Chevrolet Volt
Photo courtoisie

Gagnante des hybrides pour son autonomie de 85 km, sa consommation, son agilité sur la route et son prix à (38 390 $ US).

Tesla Model S 70 électrique
Photo courtoisie

Une autonomie inégalée de 377 km, la plus performante et la plus sécuritaire. La moins chère des Tesla à 95 300 $. (C’est sans compter la Tesla Model 3 qui devrait coûter 35 000 $ US d’ici un an et demi.)

Toyota Prius
Photo courtoisie

La plus intéressante des hybrides pour ceux qui n’ont pas accès à un branchement à proximité de leur résidence. Elle consomme 4,5L/100 km et coûte 26 305 $.

Nissan Leaf 30 kwh

Photo courtoisie

Son autonomie atteint maintenant 172 km et même jusqu’à 200 km si la circulation est plus dense. Elle est pratique et intéressante pour le grand public à 31 998 $.

Les déceptions

BMW X6 Active Hybrid

 

Photo courtoisie

Consommation hors norme, habitabilité insignifiante, piètre visibilité. «Ratage de A à Z».

Subaru Crosstrek Hybrid

Photo courtoisie

Système hybride raté, départ et arrêt détestables. «Le Crosstrek est décevant».

Acura RLX hybride

 

Photo courtoisie

Consommation élevée et système hybride pas à la hauteur. «Elle ne constitue pas un choix écologique qui se démarque».

D’autres mythes brisés par les auteurs du livre

La batterie dure moins longtemps

«Les batteries de voitures hybrides ou électriques sont faites pour durer aussi longtemps, sinon plus longtemps que les voitures à essence. La durée minimale de ces batteries est en général de 8 ans».

Une voiture électrique ce n’est pas fait pour l’hiver

«Les voitures électriques démarrent beaucoup plus facilement en hiver que les voitures à essence, car un moteur électrique compte beaucoup moins de pièces mobiles et ne contient pas d’huile. Moins de friction et de perte d’énergie».

Une voiture électrique ne peut pas parcourir plus de 100 km sans devoir être branchée

«Un nombre croissant de voitures électriques peuvent rouler 150, 200 et même 300 km dans les pires conditions».

Une voiture électrique, c’est moins performant

«Tesla a démoli ce mythe avec leur voiture Tesla Model S90D, dont les performances et l’accélération font rougir de honte toutes les voitures sport».