/sports/fighting
Navigation

Georges St-Pierre continue de s’entraîner

ART-THE BONEYARD ST-PIERRE
Michel Desbiens/AGENCE QMI Georges St-Pierre

Coup d'oeil sur cet article

Le combattant québécois Georges St-Pierre n’a pas perdu espoir d’effectuer un retour dans l’octogone.

Malgré l’incertitude qui plane au-dessus de la tête de l’ancien champion des poids mi-moyens de l’Ultimate Fightning Championship (UFC), celui-ci se présente quotidiennement au gymnase.

«Il va super bien et on s’entraîne pratiquement à tous les jours. Il est en forme», a assuré son entraîneur Firas Zahabi, mercredi, en marge d’une rencontre de presse au Tristar Gym, en vue de l'UFC Fight Night d’Ottawa qui aura lieu le 18 juin.

St-Pierre est toujours en négociations avec les dirigeants de l'UFC afin d’officialiser son retour, lui qui n’a pas combattu depuis sa victoire controversée face à Johny Hendricks en novembre 2013. Il défendait ainsi son titre pour une neuvième fois, avant de s’accorder «une pause».

Dopage

Les problèmes de dopage de l’organisation d’arts martiaux mixtes sont notamment au cœur des discussions.

«Je suis pas mal sûr qu’il va faire un autre combat, mais c’est à eux [les gens de l'UFC] de finir les négociations, a soutenu Zahabi. Je ne veux pas me mêler de ça, ce n’est pas de mon ressort. Pour moi, l’important, c’est qu’on s’entraîne.»

«Je suis sûr que Georges a très hâte de se battre, mais faut laisser les gens du “management” s’occuper de ça.»

En attendant que «GSP» renoue avec la compétition, Zahabi sera très occupé, puisque quatre de ses protégés seront en action à Ottawa, soit Rory MacDonald, Olivier Aubin-Mercier, Alex Garcia et Joanne Calderwood.