/24m/city
Navigation

Legs du 375e anniversaire de Montréal: des bancs de granite trop chers?

Montréal se dotera de 27 bancs de granite, dont certains seront en forme de souches d'arbre, pour le projet Escale découverte, un legs du 375e anniversaire. Les travaux coûteront un total de 3,45M$.
COURTOISIE VILLE DE MONTRÉAL
 Montréal se dotera de 27 bancs de granite, dont certains seront en forme de souches d'arbre, pour le projet Escale découverte, un legs du 375e anniversaire. Les travaux coûteront un total de 3,45M$.

Coup d'oeil sur cet article

Le maire Denis Coderre a défendu un projet d’aménagement de 3,45M$ composé principalement de 27 bancs en granite qui seront installés sur le mont Royal.

Le maire Denis Coderre a défendu un projet d’aménagement de 3,45M$ composé principalement de 27 bancs en granite qui seront installés sur le mont Royal.

Dépeint par Projet Montréal comme une série de «27 souches d’arbres en granite éparpillées sur la montagne», cette partie du projet Escale découverte sera un legs du 375e anniversaire de Montréal.

En plus de ces bancs, des panneaux d’interprétation seront installés «afin de permettre aux Montréalais d’apprécier leur environnement», d’expliquer le maire.

Montréal se dotera de 27 bancs de granite, dont certains seront en forme de souches d'arbre, pour le projet Escale découverte, un legs du 375e anniversaire. Les travaux coûteront un total de 3,45M$.
COURTOISIE VILLE DE MONTRÉAL


«Ce n’est pas des bûches, c’est une oeuvre d’art qui va améliorer l’accessibilité au mont Royal», se défend-il.

Cette installation de bancs fait d’ailleurs partie d’un plus grand projet d’aménagement estimé à 8,3M$.

Dépassements de coûts

Le contrat octroyé à Aménagement Côté Jardin coûte 27% de plus que ce qui était prévu initialement par la Ville. Puisqu’il s’agit d’un projet de plus de 2M$, il a été examiné puis approuvé à l’unanimité par la Commission permanente sur l’examen des contrats malgré les dépassements de coûts.

«Les gens peuvent être en accord ou en désaccord avec ce projet, c’est correct. Mais moi ce qui m’intéresse, c’est la conformité du contrat», d’ajouter le maire.

Matériau coûteux

La Ville explique les dépassements de coûts à cause de l’augmentation du prix du granite, le principal matériau qui sera utilisé dans le projet.

Toutefois, lorsque le 24 Heures l’a questionnée sur le coût consacré spécifiquement à ces 27 bancs, la Ville a été incapable d’en fournir le prix mercredi en fin de journée.

Pas de valeur ajoutée?

Selon le conseiller de Projet Montréal Alex Norris, ce projet n’ajoute rien à l’aménagement actuel des différents sites du mont Royal.

«Il n’y a pas de valeur ajoutée, c’est trop cher et on se demande pourquoi est-ce qu’on a besoin de garrocher des blocs de granite sur la montagne. Elle est déjà très belle», croit-il.

Le maire Coderre qualifie cette critique «d’irrespectueuse». Il estime que ces bancs de granite se fonderont dans l’environnement du mont Royal.

«Quand on investit dans l’art public, il y a des gens qui ne sont pas contents. Il y a des gens qui trouvent que ce n’est pas beau, mais c’est très subjectif, l’art», affirme-t-il.

Pour lui, ce projet représente plus qu’un ajout de mobilier urbain.

«Il y a des bancs de parc qui coûtent 5000$ ou 6000$, mais on peut en avoir pour 300$ ou même 29,95$. Là, c’est de l’art public.»