/sports/fighting
Navigation

Le Tristar Gym attire les meilleurs combattants

Conférence de presse UFC
Photo Le Journal de Montréal, Ben Pelosse Rory MacDonald est l’un des combattants qui s’entraînent au Tristar Gym.

Coup d'oeil sur cet article

La renommée du Tristar Gym n’est plus à faire. Le centre d’entraînement d’arts martiaux mixtes (AMM) incite de plus en plus de combattants de haut calibre à déménager à Montréal.

C’est notamment le cas de Rory MacDonald, qui a quitté son Kelowna natal après sa défaite face à Carlos Condit en 2010, afin de venir s’entraîner avec Georges St-Pierre.

«Il est un mentor pour moi, a soutenu MacDonald, qui sera de la finale du UFC Fight Night d’Ottawa le 18 juin. Il a pris soin de moi, même quand je n’étais pas sur le radar de l’Ultimate Fightning Championship. Il a vu mon potentiel. Il est maintenant un ami.»

Le réputé Firas Zahabi

La présence de l’entraîneur Firas Zahabi au Tristar Gym y est aussi pour beaucoup quand un athlète décide de faire de Montréal son nouveau domicile.

C’est entre autres l’histoire du Français Nordine Taleb, qui a commencé les AMM à l’âge de 25 ans après avoir rencontré Zahabi il y a 10 ans.

«On a la chance d’avoir énormément d’athlètes professionnels de grande qualité avec une éthique de travail très important, a indiqué celui qui affrontera Alan Jouban au UFC Fight Night de Las Vegas le 7 juillet. Il y a toujours quelqu’un pour aider son prochain.»

Taleb est convaincu que son apprentissage à Montréal lui permettra de l’emporter contre Jouban et ainsi d’avoir la chance de percer le top 10 mondial chez les mi-moyens.

«C’est une très bonne équipe que je n’échangerais pour rien au monde.»

« La Mecque canadienne AMM »

Récemment, des petits nouveaux se sont ajoutés à l’équipe du Tristar Gym, dont le Torontois Elias Theodorou, l’Irlandais Joseph Duffy et l’Écossaise Joanne Calderwood.

Theodorou, qui croisera le fer avec Sam Alvey à Ottawa, a déposé ses valises il y a trois mois dans la métropole québécoise, où il s’entraîne notamment avec Patrick Côté. Ce dernier se battra contre Donald Cerrone, dans deux semaines.

«Tant qu’à être au Canada, il n’y a pas meilleure place qu’ici, a lancé l’athlète aux origines grecques, qui a déjà tenu des camps d’entraînement au Brésil et en Thaïlande. C’est la Mecque canadienne AMM!»

«Je ne dirais pas que je vais faire de Montréal mon domicile, mais disons que deux ou trois mois avant chaque combat, je vais m’entraîner ici. Sinon, je vais faire deux semaines ici et deux semaines à la maison.»