/lifestyle/books
Navigation

Espoir, paix et sagesse universels

Nouvelle réalité
Le Dalaï-lama, Sofia Stril-Rever
Les Éditions des Arènes
268 pages
Photo courtoisie Nouvelle réalité Le Dalaï-lama, Sofia Stril-Rever Les Éditions des Arènes 268 pages

Coup d'oeil sur cet article

Au moment où les mauvaises nouvelles abondent et que plusieurs sont pessimistes quant à notre avenir, le Dalaï-lama lance un message d’espoir. La paix intérieure, l’altruisme et la compassion sont ses valeurs fondamentales. À travers cet ouvrage, il lance une invitation à chacun de se transformer en adoptant ses valeurs universelles, l’unique façon, selon lui, de survivre à ce millénaire.

Ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre le Dalaï-lama. C’est la biographe Sofia Stril-Rever, qui est aussi tibétologue, qui a eu la chance de le faire. De surcroît, ce n’est pas la première fois qu’ils se côtoient, ayant par le passé travaillé ensemble à l’écriture de deux précédents livres. «On n’en finit pas de devenir humain», s’exclamera-t-elle.

Certes, le 14e Dalaï-lama, et ceux qui l’entourent poursuivent leur cheminement vers la grande sagesse, travaillant sans relâche à devenir une meilleure personne. Réflexion, suggestions et nombreux conseils abondent dans l’ouvrage Nouvelle réalité, afin d’avancer sur le grand chemin de la vie.

Parmi les nombreux messages transmis par le moine bouddhiste tibétain, on comprend que celui de l’espoir est primordial. Il ne faut jamais perdre espoir et ne jamais abandonner, estime celui qui en serait à sa quatorzième incarnation. Même dans les situations les plus ­préoccupantes, l’espoir devient l’ultime refuge de l’humanité. Plusieurs autres idéaux sont évoqués. Passer une seule journée sans manger de viande est déjà un pas de géant estime le grand maître, conscient que l’on tue 60 milliards d’animaux chaque année pour se nourrir.

Responsabilité universelle

Le Dalaï-lama explique que le destin de chacun est relié à celui des autres. Tout est relié, tout est matière à l’interdépendance et nous avons tous une responsabilité face au destin de ­l’humanité. La responsabilité universelle est cette nouvelle réalité, qu’il souhaite ­transmettre et qui doit passer par une certaine ­éducation. Chaque nation doit se donner ­rendez-vous sur la route de la paix. Et c’est par cette conscience que le monde pourra changer et que la paix dans le monde pourra survenir. La survie de l’humanité en dépend, prévient-il.

À LIRE AUSSI

Vers la plénitude

Concentration,
 attention et
 éveil 
Olivier Manitara
Les Éditions 
Québec-Livres
103 pages
Photo courtoisie
Concentration, attention et éveil Olivier Manitara Les Éditions Québec-Livres 103 pages

À travers cet ouvrage, ­l’auteur offre des pistes de réflexion à celui qui aspire à atteindre un niveau de conscience plus élevé. Plusieurs façons d’y parvenir y sont vulgarisées. Renforcer l’aspect positif au lieu de se concentrer sur les difficultés est déjà un point de départ. Afin de résoudre un ­problème et triompher, il faut savoir se concentrer et s’éveiller. L’auteur démystifie l’éveil par l’élévation à un degré de conscience supérieur. Outre la concentration, l’attention et l’aspiration, l’amour et la lumière sont aussi des clés vers la réussite. Un livre qui fait du bien!

Le féminin et le masculin

Sacrés! 
Josée Durocher
Les Éditions 
Le Dauphin Blanc
137 pages
Photo courtoisie
Sacrés! Josée Durocher Les Éditions Le Dauphin Blanc 137 pages

Qu’est-ce qui émane du sacré tant au ­féminin qu’au masculin? En quête de ­réponses et afin de partager réflexions et points de vue, l’auteure Josée Durocher est allée à la rencontre de quelques personnalités, dont Patricia ­Paquin, Marcia Pilote, Saskia Thuot et Winston McQuade. Vision et conception du sacré sont ainsi décortiquées. Certes, l’amour est un thème qui revient. Néanmoins, on évoque plusieurs autres sentiments et états d’âme. L’amitié, la spiritualité, le bonheur sont notamment des thèmes ­exploités. À l’opposé, le divorce, la souffrance et la mort sont aussi des aspects abordés. Bref, le sacré se retrouve ­partout selon le vécu de chacun.

Pour en finir avec la douleur

Ma leçon 
d’automassage 
Hélène Campan
Les Éditions
 Eyrolles
181 pages
Photo courtoisie
Ma leçon d’automassage Hélène Campan Les Éditions Eyrolles 181 pages

Les douleurs chroniques empoisonnent trop souvent notre existence. Afin d’y remédier, l’auteur Hélène Campan propose l’automassage afin de réduire la douleur sans avoir à compter obligatoirement sur la médication. L’automassage, qui se traduit souvent par de simples points de pression, apporte une quantité de bienfaits. De surcroît, c’est facile! Ce livre illustré est un véritable guide pour transgresser une multitude de douleurs. Qu’il s’agisse de maux de tête, de douleurs dorsales ou de tensions, des massages sont proposés. Mais au-delà des douleurs physiques, des façons de faire sont également suggérées afin de ­lutter contre les ­troubles du sommeil, la fatigue et même pour retrouver la ligne. Plutôt génial!

LE COUP DE CŒUR DU MOIS

Qu’est-ce que la pensée magique ?

Onde de choc...
Guylda Lavoie et Pierre 
Richard, Les Éditions La 
Semaine 222 pages
Photo courtoisie
Onde de choc... Guylda Lavoie et Pierre Richard, Les Éditions La Semaine 222 pages

Quelle bonne idée que de se questionner sur la fameuse pensée magique! ­Suffit-il de penser à quelque chose de ­façon positive pour l’obtenir? Les auteurs Guylda Lavoie et Pierre Richard se sont penchés sur la question. Il y a 10 ans, était lancé le fameux livre Le secret de Rhonda Byrne, qui a été vénéré par plusieurs et ­ridiculisé par autant d’autres. Traduit en 46 langues, c’est néanmoins près de 20 millions d’exemplaires qui se sont vendus à travers le monde. Tous étaient à la recherche d’un quelconque changement dans leur vie qui pourrait survenir grâce à la fameuse loi d’attraction. Interpellés, l’année suivante, les auteurs ont mené leur propre enquête avec l’aide de 300 participants. Par le biais de rencontres et d’ateliers, on demandait aux volontaires d’établir trois choses qu’ils voulaient voir s’améliorer. L’idée étant de savoir s’il est possible de réaliser ses objectifs. Déjà, on constate que 60 % des participants ont atteint un premier objectif. Un résultat donc mitigé. Voulant toujours aller plus loin, l’auteure Guylda Lavoie a poussé l’étude. En fait, la véritable question se situe à savoir pourquoi cela fonctionne pour certains, alors que d’autres rencontrent l’échec. Les résultats et les témoignages sont renversants!