/news/currentevents
Navigation

Autre départ sur fond de crise à Brossard

Une deuxième conseillère claque la porte du caucus et critique le maire Leduc

Doreen Assad
Photo ben pelosse La conseillère Doreen Assaad siégera dorénavant comme indépendante pour se «distancier» du maire Paul Leduc.

Coup d'oeil sur cet article

La crise se poursuit à la mairie de Brossard. Deux semaines après que son collègue eut claqué la porte, une autre conseillère quitte à son tour l’équipe du maire Paul Leduc, l’accusant d’ingérence et dénonçant le «climat toxique» qui sévit à la Ville.

Doreen Assaad a avisé par écrit le maire et ses collègues qu’elle quittait le caucus de Priorité Brossard pour siéger comme indépendante, la semaine dernière.

«M. Leduc fait de plus en plus cavalier seul. Le climat est toxique. Il y a des choses qu’on n’ose pas dire de peur d’être tassé. C’est très difficile de contrer une décision prise préalablement par le maire. J’ai l’impression que tout ce que l’on fait est contrôlé», a dénoncé Mme Assaad, en entrevue au Journal.

Mme Assaad est la deuxième conseillère à quitter l’équipe du maire, après Claudio Benedetti il y a plus de deux semaines.

Si ce dernier a décrit un «malaise» à l’intérieur de l’organisation municipale, Doreen Assaad, elle, montre clairement du doigt la gestion de Paul Leduc.

«Je ne veux pas travailler que pour un citoyen de Brossard, mais pour tous les citoyens de Brossard. Il y a des jeux politiques [...] des jeux d’ingérence du maire et de certaines personnes.»

Paul Leduc, Maire
Paul Leduc, Maire

De l’ingérence

Mme Assaad accuse aussi le maire de faire preuve de «favoritisme» envers le conseiller Alexandre Plante, qui est son beau-fils.

«Plusieurs employés sont partis dans les derniers mois et ça va continuer si rien n’est fait, si on ne s’attaque pas à la source du problème», dit Mme Assaad, qui souhaite l’implantation de mesures de contrôle plus sévères à l’interne.

Dernièrement, Le Journal a rapporté plusieurs cas troublants relatifs à la gestion de Brossard. M. Benedetti et Mme Assaad affirment tous deux que ces révélations ont pesé dans leur décision de partir.

Depuis 2015, six fonctionnaires de Brossard occupant des postes stratégiques ont quitté leur poste et deux autres sont en congé de maladie.

Le directeur de cabinet du maire, Yves Lemire, a démissionné en mai.

La Ville a engagé un consultant pour connaître les raisons de ces départs successifs. Selon la porte-parole Isabelle Lamy, cela est motivé par un souci d’avoir une «organisation performante».

Aussi, la Ville a récemment acheté deux publicités dans l’hebdomadaire Brossard Éclair, dans lesquelles le maire s’est défendu des critiques. Il a affirmé que la Ville de Brossard connaît une période florissante et porteuse pour ses citoyens».

La Ville de Brossard sur la sellette

  • Le Journal a révélé que la femme du maire a négocié l’achat de 12 000 $ de meubles auprès de l'entreprise italienne Bralco pour meubler le bureau de son mari en 2011. Louise Plante tentait en même temps de devenir la représentante de ce fournisseur en Amérique du Nord.
  • Le beau-fils du maire, Alexandre Plante, touche un salaire deux fois plus élevé que tous les autres conseillers de la Ville. Une situation qui a toutes les apparences d’un conflit d’intérêts, ont dénoncé l’opposition et des experts.
  • Le Journal a découvert que trois conseillers municipaux ont touché 7031 $ chacun pour assister à seulement deux réunions du Comité des priorités de Brossard en 2015, dont il n’existe aucun procès-verbal.
  • Depuis 2015, huit employés, dont six fonctionnaires occupant des postes stratégiques, ont quitté leur poste. La greffière est en congé de maladie, tout comme le directeur général adjoint. 
  • Depuis mai dernier, deux conseillers (Claudio Benedetti et Doreen Assaad) et le chef de cabinet du maire (Yves Lemire) ont quitté l’équipe de Paul Leduc. 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.