/news/currentevents
Navigation

Agressions sexuelles: Roxanne Auger-Lapointe fait désormais face à 82 chefs d’accusation

Roxanne Auger-Lapointe.
Photo Facebook Roxanne Auger-Lapointe.

Coup d'oeil sur cet article

La femme de 21 ans accusée d’avoir agressé sexuellement plus d’une vingtaine de mineures dans les Laurentides fait désormais face à 82 chefs d’accusation.

Bien qu’elle soit en prison depuis la mi-mai, les accusations qui pèsent contre Roxanne Auger-Lapointe ne cessent de s’alourdir de semaine en semaine. Le nombre de victimes présumées s’élève maintenant à 23, a confirmé la procureure de la Couronne, Me Caroline Lafleur.

Selon nos informations, il ne devrait pas y en avoir de nouvelles.

La jeune femme sera de retour devant le juge vendredi pour fixer une date pour son enquête sur remise en liberté. La Couronne a réitéré mercredi son objection à sa libération.

Vêtue d’une chemise en denim et d’un pantalon gris, Auger-Lapointe est restée de glace en apercevant sa famille et ses proches dans l’audience. Il s’agissait du même groupe de personnes présent depuis le tout début des procédures judiciaires, soit sa mère, son beau-père, ses deux frères et une dizaine d’amis. Comme à l’habitude, ceux-ci n’ont pas souhaité parler aux journalistes présents.

L’accusée originaire de Sainte-Sophie fait notamment face à des accusations d’agression sexuelle, de leurre informatique, d’exhibitionnisme, de contact sexuel, d’incitation à des contacts sexuels, d’exploitation sexuelle et d’agression sexuelle armée causant des lésions.

Interrogé par Le Journal peu après l’arrestation de l’agresseuse sexuelle alléguée, Mario Larivée-Côté, sexologue clinicien et expert en délinquance sexuelle, avait avoué qu’il s’agissait d’une première en carrière pour lui.

«Une femme qui fait ça à répétition comme ça, je n’ai jamais vu ça», avait indiqué celui qui pratique ce métier depuis 20 ans.

- Avec la collaboration de Christian Plouffe.