/lifestyle/food
Navigation

Mi-figue mi-raisin

Coup d'oeil sur cet article

Découvrir un nouveau restaurant est toujours sujet à interrogation, surtout si celui-ci met en évidence un concept bien défini: le vin! Et dans ce cas-ci, il en porte même le nom.

Le potentiel est là, un chef qui veut faire bouger les choses et qui, manifestement, a un certain talent. Je pense toutefois que bien des choses devraient être revues afin d’offrir une expérience davantage en concordance avec le concept.

Style de restaurant

Bar à vin et petits plats, genre tapas. On vous offre une formule vraiment attrayante de trois plats pour 30 $. Mais voilà, il y a beaucoup de petits suppléments à ajouter pour les plats les plus intéressants... Ce qui fait monter la facture, avec quelques verres de vin, à 175 $ pour deux!

Décor

Un décor urbain, dans un grand local, avec aussi une grande terrasse adjacente. Des tables hautes, des espaces bien aérés, un grand bar, joli, avec un imposant système de bouteilles intégrées pour le service de vin au verre.

Ambiance

Nous avons préféré rester à l’intérieur, la majorité des clients présents ce soir-là étant sur la terrasse. Nous n’avons donc pas été dérangés par nos voisins de table. La musique, entre autres, était bien agréable.

Clientèle

Il y a dans le secteur plusieurs établissements qui s’imposent aux résidents de Boucherville. Le Bec à vin s’ajoute aux propositions de restauration. Des couples­­ sur la terrasse et quelques petits groupes composaient la clientèle le soir de ma visite.

Le repas

Ceviche de pétoncles, agrémenté d’un quinoa un peu fade, mais le tout, heureusement, accompagné d’un délicieux foam d’herbes fraîches. Délicat, c’est une bien belle idée. Le chef devrait­­ toutefois vérifier l’assaisonnement de ses plats, certains manquaient de sel, entre autres. Un quinoa qui a été laissé un peu trop longtemps au réfrigérateur prendra naturellement une saveur­­ d’eau, il faut donc s’assurer, avant de le servir, que son assaisonnement est judicieux. Ajouter par exemple, quelques gouttes de yuzu ou d’un autre agrume. Tartare de saumon, là encore, ça manque un peu de peps. Mais je devine que le chef se donne bien du mal à rendre ses assiettes les plus jolies possible. Côté visuel, ça marche vraiment! Il faut toutefois, chef, que les papilles soient aussi séduites que l’œil... Les galettes de riz sont bien agréables avec le tartare. Sympa! Le mahi-mahi, lui, était bien assaisonné, par contre, il était un peu trop cuit. C’est bien dommage, car c’était bien bon. Autre plat très bon au goût, et lui, assaisonné comme il se doit, c’est le risotto servi en cercle qui tenait bien droit... Bien non, ça, ce n’est pas possible! Un risotto, c’est crémeux, ou alors, c’est juste du riz cuisiné, mais pas un risotto. Je mentionne tous ces petits détails, car je sais que le chef a le talent nécessaire pour faire les ajustements qui s’imposent. J’ai confiance. Filet de porc et bacon, là encore, bien du travail dans cette assiette, l’assaisonnement est correct. C’est plutôt la cuisson dans ce cas-ci qui était un peu trop importante, un peu plus rosée aurait été salutaire. Belle idée de l’oignon avec son jus de cuisson, c’était savoureux. Aussi, le meilleur plat de la soirée, un magret de canard et un judicieux et très bien réalisé gratin dauphinois. Chic assiette, bien présentée, rien à redire côté présentation. La cuisson du canard est parfaite et l’assaisonnement aussi... Mais elle est où, la sauce, chef ?

Deux desserts, un mi-cuit, complètement raté, et un autre plus complexe et original, avec une délicieuse tire éponge. Beaucoup d’envie, mais aussi beaucoup de petites choses à mettre au point côté cuisine.

Le service

Pas toujours présent, mais très gentil.

Carte des vins

Tout est à revoir! Nous avons choisi des vins au verre (deux onces) pour pouvoir en déguster plusieurs. Aucun n’était à la bonne température... Des blancs chauds, ça n’a pas de bon sens!

 

Le Bec à vin

★★★

Coup de toque

Un chef manifestement créatif.

Coup de torchon

Beaucoup de détails à revoir, notamment le service du vin... Pourtant le concept du restaurant.

Combien ça coûte ?

175 $ pour deux.

L’adresse

1052, rue Lionel-Daunais #101

Boucherville

J4B 0B2

450 906-0525

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.