/sports/racing
Navigation

Onze pilotes canadiens ont participé à au moins un Grand prix de F1 dans l'histoire

F1-VILLENEUVE-PODIUM
Photo d'archives Jacques Villeneuve est le pilote canadien comptant le plus de victoires en F1.

Coup d'oeil sur cet article

En attendant la venue probable de Lance Stroll et de Nicholas Latifi d’ici à deux ans, le plateau de la F1 n’a pas accueilli de pilotes canadiens depuis que Jacques Villeneuve a perdu son volant chez Sauber en 2006.

Dans l’histoire, ils ont été 11 porte-couleurs de l’unifolié à avoir disputé au moins un Grand Prix de F1.

Les plus connus sont évidemment Jacques Villeneuve et son père Gilles, les deux seuls pilotes canadiens à avoir accédé à la plus haute marche du podium.

Jacques a fait encore mieux que papa, puisqu’il a été couronné champion du monde en 1997.

Peter Ryan a été le pionnier en disputant le Grand Prix des États-Unis, au circuit de Watkins Glen en 1961, où il s’est classé au neuvième rang.

Quelques semaines plus tôt, ce résident de Mont-Tremblant avait remporté le premier Grand Prix du Canada de l’histoire, à Mosport, en Ontario, mais cette épreuve n’était pas intégrée au Championnat du monde.

Deux ans plus tard, Peter Broeker avait suivi les traces de Ryan aux États-Unis, mais comme son prédécesseur, ce sera la seule course de F1 en Championnat du monde.

Deux fois à Mosport

Il aura ensuite fallu attendre jusqu’en 1967 pour revoir un Canadien en F1 en l’occurrence Eppie Wietzes qui a participé à son Grand Prix national, à Mosport. Il renouvellera son expérience sept ans plus tard.

À cette époque, il était possible de louer une monoplace pour courir sporadiquement en F1, une pratique n’est plus autorisée aujourd’hui. Wietzes n’a pas été revu par la suite en Grand Prix.

Parmi ses autres compatriotes, Al Pease compte trois courses de F1 au compteur, tout comme Bill Brack. John Cordts, lui, s’est engagé au Grand Prix du Canada en 1969, pour sa seule tentative en F1.

George Eaton a disputé 13 courses de F1 dans les années 1970 et 1971 alors que John Cannon s’inscrit au Grand Prix des

États-Unis en 1971, sa seule présence en F1.

Dommage pour Berg

Recruté par l’écurie Osella, Alan Berg obtient la chance de courir à neuf reprises en F1 en 1986, mais à sa grande déception, l’annulation du Grand Prix du Canada l’empêche de courir devant son public à Montréal.

Jacques et Gilles Villeneuve sont non seulement les seuls pilotes de leur pays à avoir gagné une course, mais ils sont également les seuls à avoir inscrit au moins un point en F1.

Mort tragiquement à Zolder, en Belgique, le 8 mai 1982, Gilles a disputé 67 courses et signé six victoires dont l’épreuve inaugurale présentée en 1978 sur le circuit qui portera son nom après son décès.

Son fils, lui, a gagné 11 Grands Prix en 164 départs.

► Jacques Villeneuve, le frère de Gilles, s’est engagé à participer à trois Grands Prix, mais dans tous les cas – Montréal et Las ­Vegas en 1981 à bord d’une Arrows ainsi que Montréal en 1983 au volant d’une RAM –, il a été ­incapable de se qualifier.

► En 2011, Robert Wickens, pilote de réserve chez Marussia, est venu bien près de rouler en F1, mais son rêve ne s’est jamais concrétisé. Le Torontois est engagé au championnat DTM en Europe, où il occupe actuellement la tête au classement cumulatif après les six premières manches de la saison.