/24m
Navigation

Affiches publicitaires unilingues en anglais au Grand Prix de Formule 1 du Canada: «Inacceptable», selon le ministre

GP Canada
Photo Journal de Montréal, Martin Chevalier Les affiches en anglais If you drive never drink contreviennent à la Charte de la langue française, car aucune n’est dans la langue officielle. Jeudi, Heineken est devenue la marque de bière officielle de la F1 pour 220 millions d’euros.

Coup d'oeil sur cet article

Choqué par des affiches publicitaires uniquement en anglais au Grand Prix de Formule 1 du Canada, le ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française souhaite que cela ne se reproduise plus.

«C’est choquant et on ne veut pas que ça se reproduise», a lancé Luc Fortin, ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, qui dit être entré en contact avec François Dumontier, président du Groupe de Course Octane, promoteur de l’évènement.

Samedi, le Journal de Montréal révélait que trois panneaux publicitaires uniquement en anglais de la compagnie Heineken étaient installés aux abords du circuit Gilles-Villeneuve, «un geste violent contre la population québécoise et la langue française», selon Impératif français.

Personne au-dessus des lois

Pour se justifier, la compagnie Heineken avait déclaré devoir tenir compte des 400 millions de téléspectateurs du Grand Prix du Canada à travers le monde rappelant qu’un autre panneau en français était visible sur la terrasse.

Mais pour le ministre Luc Fortin, la notoriété de l’événement ne justifie en rien cette situation «inacceptable».

«Le Grand Prix est un évènement important pour la visibilité de Montréal et du Québec, qui a des retombées économiques importantes et qu’on accueille à bras ouverts, mais ça doit se faire dans le respect de nos lois et règlements.»

Il rappelle notamment l’article 20 du Règlement sur la langue du commerce et des affaires qui stipule que «l’affichage public et la publicité commerciale relatifs à un événement destiné à un public international [...] peuvent se faire [...] à la fois en français et dans une autre langue, pourvu que le français y figure de façon au moins aussi évidente».

Sensibilisation

Face au non-respect de la loi, le ministre Fortin plaide pour la méthode douce et n’envisage pas de réprimandes.

«On n’est pas en mode de confrontation, on est dans une démarche d’accompagnement afin que cette situation ne se reproduise pas lors des prochaines éditions», ajoute-t-il.

Une lettre devait aussi être envoyée dès lundi au Groupe de Course Octane afin qu’ils sensibilisent ses commanditaires.

Le Groupe de Course Octane n’a pas souhaité commenter la réaction du ministre, mais a précisé ne pas avoir été consulté pour ces publicités, «le partenariat s’étant conclu quelques jours avant l’évènement entre Formula One Management et Heineken International».