/news/currentevents
Navigation

Le chien avait déjà attaqué deux fois

Le chien avait déjà attaqué deux fois
Photo Agence QMI, SYLVAIN DENIS

Coup d'oeil sur cet article

Hugo Duchaine et Frédérique Giguère
Le Journal de Montréal

 

Le pitbull qui a tué une femme de Montréal mercredi avait déjà attaqué deux autres personnes auparavant, selon l’avocate du propriétaire de l’animal.

Par contre, Me Audrey Amzallag assure que son client, Franklin Junior Frontal, avait entrepris des démarches pour dresser son chien.

Mercredi, l’animal s’est faufilé sous une clôture pour s’introduire sur le terrain de Christiane Vadnais, sur la rue Edgar-Prairie, à Pointe-aux-Trembles.

Les circonstances du drame doivent être éclaircies, mais la bête se serait ruée sur la quinquagénaire et l’aurait mordue jusqu’à ce qu’elle meure.

Les policiers ont dû abattre le chien à leur arrivée, puisqu’il était toujours agressif.

«[Mon client] est bouleversé de la situation, ce n’est pas facile pour lui, il a quand même perdu un compagnon aussi», dit Me Amzallag.

«C’est un événement horrible pour lui et pour toutes les personnes impliquées», ajoute-t-elle, précisant que jamais son client ne se serait attendu à ce que son chien fasse une telle chose.

Son cousin mordu

Pourtant, ce n’était malheureusement pas la première fois que ce pitbull se montrait agressif envers des humains.

«Le propriétaire était parti au dépanneur et, comme à l’habitude, il avait attaché son chien. Quand il est sorti du dépanneur, il a vu son chien sans laisse et il avait déchiré un bout de la manche du manteau d’un inconnu», dit Me Audrey Amzallag.

À une autre occasion, le chien s’en est même pris au cousin de son propriétaire.

«Le chien pensait qu’il s’agissait d’un intrus [...] Il n’y a pas eu de plainte, mais il a été mordu à la jambe et au bras. Je n’ai pas vu le rapport médical, par contre», poursuit l’avocate.

Le pitbull était âgé de 7 ans au moment de l’attaque mortelle. Franklin Junior Frontal l’a eu alors qu’il n’avait qu’un mois.

«Il a trouvé plusieurs trucs qu’il a mis en pratique, comme le faire marcher à une fréquence régulière, lui donner des gâteries quand il faisait quelque chose de bien, arrêter de déménager aussi souvent, avoir un mode de vie plus stable et le masser plus souvent», conclut-elle.