/news/society
Navigation

La loi ontarienne n’a pas calmé le débat

Elektra et Reine deux pitbull
Photo d'archives L’Ontario a adopté une loi sur les pitbulls en 2005. Une législation sur ces chiens a été évoquée dans les derniers jours à la suite du décès de Christiane Vadnais, attaquée par un pitbull dans la cour de sa résidence de Pointe-aux-Trembles, mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

La mort d’une femme attaquée par le pitbull à Montréal mercredi a ramené au premier plan l’idée d’interdire cette race de chien jugée agressive. Nos voisins ontariens croyaient en finir avec la question lorsqu’ils ont passé une loi dans ce sens en 2005. Or, 10 ans plus tard, le débat fait toujours rage.

Qu’est-ce qu’un pitbull?

Une critique régulièrement faite à propos de la loi est qu’elle se base sur des critères subjectifs. En effet, la principale façon d’identifier la race d’un chien est la description physique, telle que l’apparence du museau ou de la queue. Certains comparent même l’interdiction des pitbulls à une forme de profilage racial. Un certificat signé par un vétérinaire attestant que le chien est un pitbull est suffisant pour qu’un propriétaire qui ne respecte pas la loi soit poursuivi.

Une loi bien appliquée?

Selon la députée provinciale Cheri DiNovo, la loi a été mal appliquée par les autorités. «Quand on regarde quels propriétaires de chiens ont été ciblés, ce sont souvent des personnes qui ne parlent pas la langue ou encore des jeunes de la rue. Ils ne vont pas dans les quartiers riches pour leur enlever leurs chiens, a-t-elle dit au Journal. Un peu partout, vous pouvez voir se promener des chiens qui correspondent à la description de pitbull», observe cette fervente critique qui milite pour que la loi soit levée. Elle considère que les propriétaires et éleveurs sont à blâmer pour l’agressivité des chiens et non la race.

Où a-t-on tracé la ligne?

Les propriétaires qui avaient déjà un pitbull avant l’entrée en vigueur de la loi en 2005 ont pu garder leur chien sous réserve de respecter certaines conditions. En public, les pitbulls doivent être muselés et en laisse. Les propriétaires ont aussi dû les faire castrer ou stériliser afin qu’ils ne puissent se reproduire. Tous les autres pitbulls ne peuvent pas entrer en Ontario, même pour une courte visite.

Une loi efficace?

Plusieurs détracteurs de la loi martèlent qu’elle n’a rien donné puisque le nombre de morsures causées par des chiens (toutes races confondues) reste sensiblement le même chaque année. «Tout ce que fait la loi, c’est punir une seule race de chiens», déplorait la Toronto Humane Society cinq ans après son implantation. Or, cette statistique doit être remise en contexte, le nombre total de chiens enregistrés ayant doublé depuis 2005, selon le Toronto Star. La proportion de chiens méchants serait donc en baisse. «Nous avons maintenant la preuve statistique que la loi protège la vie des Ontariens», tranchait le chroniqueur du National Post Jonathan Kay en octobre 2014. Une chose est certaine: le nombre pitbulls a drastiquement baissé en Ontario et, par le fait même, les morsures causées par des pitbulls.

Ils mordaient plus souvent

À Toronto seulement, les chiffres montrent que les pitbulls étaient plus susceptibles d’attaquer que tous les autres types de chiens avant l’adoption de la loi, rapporte le Toronto Star. Par exemple, 9,41 % des pitbulls terriers ont été auteurs de morsure entre 2001 et 2004, contre seulement 1,72 % pour l’ensemble des chiens enregistrés dans la Ville Reine.

Histoire crève-cœur

En février dernier, une jeune Ontarienne déterminée à sauver 21 pitbulls condamnés à l’euthanasie a fait les manchettes, recueillant plus de 54 000 signatures sur sa pétition. Les animaux avaient été saisis dans ce qui avait toutes les apparences d’une arène de combats de chiens. Depuis l’adoption de la loi, quelque 1000 chiens auraient été euthanasiés, dont plusieurs qui n’avaient aucune histoire de violence, avançait l’Association de médecine vétérinaire de l’Ontario en 2012.

 

Les chiens interdits d’entrer en Ontario

  • Pitbull terrier
  • Straffordshire-bull terrier
  • Straffordshire-terrier américain
  • Pitbull terrier américain
  • Tout chien ayant les caractéristiques physiques des chiens mentionnés ci-dessus

 

Les pitbulls à Toronto

2004

  • 984 pitbulls enregistrés
  • 168 morsures de pitbulls

2013

  • 501 pitbulls enregistrés
  • 13 morsures de pitbulls