/news/politics
Navigation

Le NPD veut décriminaliser la possession simple de marijuana en attendant la légalisation

NDP MP Murray Rankin speaks to the media in  Ottawa
Photo d'archives Murray Rankin.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA |  Le Nouveau Parti démocratique (NPD) demande au gouvernement Trudeau de rapidement décriminaliser la possession simple de marijuana, en attendant de livrer son projet de loi concernant la légalisation de cette drogue.

«On continue de gaspiller les ressources et d'alimenter la confusion dans le système judiciaire», a affirmé le porte-parole du NPD en matière de justice, Murray Rankin, dans un communiqué, dimanche. M. Rankin fait ainsi référence au fait que de nombreux Canadiens continuent d’être accusés au criminel pour possession simple de cannabis, alors que ce délit doit être aboli.

«Les Canadiens pensaient qu'ils votaient pour un gouvernement qui agirait rapidement pour mettre fin aux arrestations et à l'octroi de casiers judiciaires pour la simple possession de marijuana. Mais au lieu de ça, ils se retrouvent avec un gouvernement qui piétine dans ce dossier, et pire encore, qui incite les autorités policières à continuer sur la voie de la répression», a-t-il ajouté.

Le NPD soutient que jusqu’à 60 000 Canadiens sont arrêtés annuellement pour simple possession de marijuana, dont 22 000 aboutiront avec un casier judiciaire.

La formation néo-démocrate compte déposer une motion qui sera débattue lundi à la Chambre des communes pour décriminaliser la possession simple de marijuana.

Le parti de gauche souligne que même les conservateurs, traditionnellement réfractaires à la décriminalisation, ont demandé au gouvernement Trudeau «de retirer la simple possession de marijuana du Code criminel».

Le gouvernement Trudeau a annoncé en avril qu’il déposera au printemps 2017 un projet de loi visant à légaliser la marijuana au Canada.