/news/currentevents
Navigation

La police enquête sur l’agression d’un itinérant

L’un des présumés assaillants s’excuse

Coup d'oeil sur cet article

Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montrant des hommes s’en prendre à un itinérant au centre-ville de Montréal, provoque l’indignation des internautes.

Les deux hommes qui s’en seraient pris à un sans-abri avant de diffuser les images de l’agression sur Facebook sont dans la mire du SPVM. L’un d’eux a toutefois tenté de s’excuser aujourd'hui.

«Je voulais présenter mes excuses à tous les itinérants que j’ai pu offusquer, a dit Francis Gauthier dans une nouvelle vidéo diffusée sur Facebook. J’ai fait une niaiserie sans penser aux conséquences».

Le jeune homme ne s’est pas fait d’amis en début de semaine en apparaissant sur une vidéo devenue virale où il lance son verre de boisson gazeuse sur un sans-abri à Montréal.

Le geste a soulevé l’indignation de milliers d’internautes depuis lundi, si bien que le Service de police de Montréal (SPVM) a été avisé de l’incident. Une enquête a été ouverte cet après-midi et la police tentait de retrouver le sans-abri.

«Même s’il [itinérant] ne porte pas plainte, les enquêteurs peuvent déposer un dossier à un procureur qui décidera si des accusations seront déposées ou non», a précisé Benoit Boisselle du SPVM.

Défendre sa copine

Le présumé agresseur, Francis Gauthier, a tenté d’expliquer son geste en affirmant avoir agi de la sorte pour défendre son amie de cœur.

«Ce sans-abri, avant, avait irrespectueusement traité ma copine de pute et lui avait craché dessus. Comme n’importe quel homme aurait fait pour défendre sa copine, j’ai posé un geste», se défend-il.

L’homme promet de faire des travaux communautaires à la Mission Old Brewery qui vient en aide aux sans-abri.

«C’est sûr que le monde pense que j’ai l’air méchant avec ce que j’ai fait, mais c’était sans manquer de respect aux itinérants, assure-t-il. Tout le monde qui me connaît sait que je donne tout le temps de l’argent aux itinérants.»

« Pas la fin du monde »

De son côté, Tommy Roberge, qui a été identifié par les internautes comme celui qui filmait lors de l’altercation, ne s’est pas excusé.

Dans une entrevue téléphonique avec TVA Nouvelles, M. Roberge n’a pas voulu confirmer que c’était lui qui avait filmé la scène. Il a toutefois tenté de justifier le geste porté contre le sans-abri.

«L’itinérant, il a traité la blonde à mon chum de pute, au lieu de lui crisser une volée, il lui a pitché sa liqueur dessus. C’est pas la fin du monde, voyons donc», a-t-il déclaré.

Il a été impossible pour Le Journal de joindre les deux hommes, aujourd'hui.

-Avec la collaboration d’Yves Poirier et Maxime Deland, Agence QMI