/news/society
Navigation

Un nouveau plan de lutte contre l’homophobie et la transphobie se prépare

Accompagnée par Jonathan Vidal et Roger Noël, du Bureau de lutte contre l’homophobie, ainsi que de Kim Beaudoin du ministère de la Justice, Stéphanie Vallée a convié une vingtaine de représentants de la communauté LGBT pour une journée de consultation.
PHOTO Romain Schué Accompagnée par Jonathan Vidal et Roger Noël, du Bureau de lutte contre l’homophobie, ainsi que de Kim Beaudoin du ministère de la Justice, Stéphanie Vallée a convié une vingtaine de représentants de la communauté LGBT pour une journée de consultation.

Coup d'oeil sur cet article

Un vingtaine d’organismes de la communauté LGBT a été réunie par la ministre de la Justice du Québec pour préparer un nouveau plan de lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Le drame d’Orlando est dans toutes les têtes. «Ces tragiques évènements nous ont tous glacés le sang, nous ont tous interpelés», indique Stéphanie Vallée, trois jours après la mort de 49 personnes en Floride.

La ministre veut passer à la vitesse supérieure. Devant des représentants de la communauté gaie, lesbienne et transgenre invités dans une salle de la Cour d’appel du Québec pour cette journée de consultations et d’échanges, elle annonce vouloir «écouter» leurs besoins et attentes.

«[Ces événements] nous démontre à quel point il est important de maintenir cette lutte contre l’homophobie et la transphobie, poursuit-elle. Il est important que nous en parlions, que nous occupions l’espace médiatique. Il y a surement de nouveaux enjeux qui se sont dessinés ces dernières années et qui commandent une action, une réflexion».

La ministre se félicite de l’adoption le 10 juin du projet de loi 103 qui permet désormais, sous certaines conditions, à une personne mineure de modifier la mention du sexe figurant à son acte de naissance sans le moindre traitement médical.

«C’est un signal très fort qui est lancé et qui démontre notre volonté de poursuivre dans nos démarches, indique-t-elle. Je souhaite qu’on continue de s’inscrire dans de telles actions et gestes qui vont donner des résultats tangibles et qui vont nous emmener à faire du Québec une société beaucoup plus diversifiée, riche et fière de sa diversité».

Une deuxième consultation se déroulera le 21 juin à Québec. Un plan d’action pour la période 2017-2022 sera ensuite présenté.