/travel/destinations
Navigation

Le Texas à la sauce mexicaine

VOY-SAN ANTONIO-TEXAS
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée La Mission San Jose

Coup d'oeil sur cet article

SAN ANTONIO, Texas | Située à moins de trois heures du Rio Grande, frontière naturelle entre les États-Unis et le Mexique, la ville de San Antonio est un mariage coloré de culture texane et d’influences hispaniques. Visite guidée de trois quartiers qui forgent l’identité hybride de la cité.

Pédaler sur le sentier historique des missions 

VOY-SAN ANTONIO-TEXAS
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

Avec six habitants sur dix d’origine hispanique, San Antonio est l’une des métropoles américaines les plus influencées par ses voisins mexicains. Cette présence remonte au 18e siècle, lorsque la ville, fondée par des missionnaires espagnols, a été nommée capitale du Texas, alors province du Mexique.

On plonge la tête la première dans cette époque coloniale lors d’une ­visite des missions coloniales (www.nps.gov/saan) qui ponctuent le sentier historique d’El Camino Real de los Tejas. Cette ancienne voie ­royale espagnole, qui permettait de rejoindre Mexico depuis la Louisiane, passe au travers de quatre sites ­historiques le long de la rivière San Antonio.

On peut monter sur la selle d’un vélo en libre-service (10 US $/24 h, sanantonio.bcycle.com) et rejoindre, depuis le centre-ville de San Antonio, chacune d’elles le long de la piste cyclable Mission Riverwalk (16 km). Sous la fraîcheur des grands saules, on atteint rapidement Mission Concepción et sa grande église de pierre aux fresques d’époque, puis Mission San José, la «reine des missions», la plus grande et la mieux rénovée de toutes. Lors d’une visite guidée, on apprend que 350 indigènes de la région se protégeaient des raids apaches à l’intérieur de son enceinte. En échange de la protection des missionnaires espagnols, ils cultivaient le sol et élevaient le bétail servant à nourrir la communauté. Sans oublier de se prêter aux cérémonies religieuses en bons ­chrétiens qu’ils devinrent.

VOY-SAN ANTONIO-TEXAS
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

Le sentier historique des Missions se termine en plein centre-ville de San Antonio, face au site emblématique de Fort Alamo (www.thealamo.org). ­Attraction touristique la plus visitée au Texas, ce lieu légendaire rappelle la terrible bataille à laquelle se sont ­livrés révolutionnaires mexicains et texans en 1836, lorsque le Texas ­appartenait encore au tout jeune État mexicain. Après avoir franchi ses ­impressionnantes portes, criblées d’impacts de balles, on découvre ­l’intérieur du Palais du Gouverneur espagnol construit en 1722 pour ­protéger la mission de San Antonio. On peut y voir certains artefacts ayant appartenu à des personnages de légende, comme Davy Crockett qui a sacrifié sa vie pour la liberté du Texas lors de la bataille de Fort Alamo.

Naviguer à travers les canaux de la petite Venise 

VOY-SAN ANTONIO-TEXAS
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

Grande ville au charme provincial, San Antonio est étonnamment verte et aquatique. Serpentant au beau milieu du centre-ville, la rivière San Antonio se fraye un passage à travers les quartiers d’affaires et les tours de bureaux. La Riverwalk, une agréable promenade piétonne en partie naturelle, a été aménagée au cours du 20e siècle afin de valoriser ses berges ombragées. Selon les secteurs, la promenade est tantôt paisible et bordée par de belles villas coloniales, tantôt animée par les terrasses de restaurants, de cafés et d’hôtels qui se concentrent dans le centre-ville. Une belle manière d’explorer ce dédale de canaux est de prendre part à une visite de 45 minutes en ­péniche (10 US $/personne, riosanantonio.com).

VOY-SAN ANTONIO-TEXAS
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

À la manière des gondoliers de Venise, le guide nous raconte l’histoire de la ville au fil de l’eau. On peut également emprunter un Rio Taxi à bord duquel on monte et on descend à volonté grâce à un passeport journalier (12 US $/jour). Deux circuits sont offerts: un qui parcourt le centre-ville et un autre qui mène au nord de la ville, jusqu’à la Pearl Brewery. Tous les jours de 9 h à 21 h.

Se gâter à la Pearl Brewery 

VOY-SAN ANTONIO-TEXAS
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

Après cette croisière fluviale, on pose pied à terre dans le quartier de l’ancienne brasserie Pearl. Fondée en 1881, elle a été la plus importante brasserie au Texas avant la période de la prohibition. Pearl a su conserver son charme industriel tout en le modernisant. Le quartier a été redynamisé au cours des 20 dernières années par l’arrivée d’une vingtaine de bonnes tables, d’artisans locaux, de boutiques indépendantes et de logements familiaux. Il est aujourd’hui l’un des lieux d’attraction les plus importants de la ville.

VOY-SAN ANTONIO-TEXAS
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

Après une visite du Musée d’Art de San Antonio, on peut savourer un smoothie sur la pelouse de la place centrale, au pied du restaurant de renom Cured.

Les samedis et dimanches matin, il ne faut pas manquer le Farmers Market, une vitrine en plein air pour 45 artisans et producteurs venant des environs de San Antonio. On pourra également y croiser les élèves du Culinary Institue of ­America qui proposent des bouchées et des sandwichs à dévorer en se baladant à travers les étals du marché.

VOY-SAN ANTONIO-TEXAS
Photo Agence QMI, Frédérique Sauvée

À défaut de pouvoir s’y offrir une nuitée, on ne manque pas de jeter un coup d’œil dans le hall d’entrée du remarquable hôtel Emma. Un chef-d'œuvre architectural issu du passé industriel de la brasserie Pearl et remis au goût du jour.

Pratico-pratique

OÙ DORMIR ?

  • Hôtel Valencia (Riverwalk)

Un hôtel au charme hispanique situé directement sur le Riverwalk, juste assez à l’écart de l’animation des restaurants et de leurs touristes.


www.hotelvalencia-riverwalk.com

  • Hôtel Emma (Pearl Brewery)

Un hôtel-boutique d’exception situé dans le bâtiment rénové de la brasserie Pearl abritant une bibliothèque pour ses clients, une épicerie fine, un comptoir à café et un salon-bar.


www.thehotelemma.com

Où manger ?

  • Gwendolyn (Riverwalk)

L’une des meilleures tables de San Antonio avec une vue ­privilégiée et tranquille sur le ­Riverwalk. Cuisine locale d’inspiration française concoctée à la main, sans l’aide d’appareil électrique.


www.restaurantgwendolyn.com

  • El Machito (près de ­l’aéroport)

Le chef Johnny Hernandez est aux cuisines de ce restaurant mexicain qui met les grillades à l’honneur, selon la tradition du nord du pays.


chefjohnnyhernandez.com/elmachito

Où magasiner ?

  • Farmers Market (Pearl ­Brewery)

Du miel de fleurs des prairies du Texas aux pacanes fraîchement récoltées en passant par de belles m iches de pain aux olives, on trouve de quoi se ­préparer un beau pique-nique parmi les 45 producteurs du marché. Samedi et dimanche matin.


atpearl.com/farmers-market

  • Historic Market Square (centre-ville)

Plus grand ­marché mexicain aux États-Unis, le Market ­Square abrite une succession de restaurants, de stands de vêtements et de décorations importés des ­provinces mexicaines voisines. Animations de rue en journée. Ouvert tous les jours.


www.marketsquaresa.com

Ce reportage a été réalisé grâce à Travel Texas (www.traveltex.com)