/sacchips/viralvideo
Navigation

Un monstre marin découvert grâce à Google Earth?

Coup d'oeil sur cet article

Google Earth révèle une créature inquiétante proche de l’Île de la Déception, elle-même à proximité de l’Antarctique. Le web offre les hypothèses les plus folles pour expliquer cette scène.

Si vous ne voulez pas rentrer les coordonnées 63° 2'56.73"S 60°57'32.38"W sur Google Earth, regardez cette vidéo où l'on voit la créature en question.

 

Première hypothèse: c’est le Kraken! Le Kraken est une bête mythique vivant sous les mers. Pieuvre géante, elle a englouti de nombreux bateaux et terrorisé les matelots (selon les récits de marins soûls du 18e siècle). Même si son origine serait dans les mers proches des Pays-Bas et des pays scandinaves, rien n’a pu l’empêcher de migrer vers le pôle Sud. En effet, le Kraken aurait la paix à cet endroit et tout le monde veut ça, la sainte paix. Surtout les monstres marins.

 

Deuxième hypothèse: c’est un dinosaure! Le plésiosaure était un reptile marin géant apparu sur Terre voilà 205 millions d’années. Il avait un très long cou et d'énormes nageoires. Certains croient dur comme fer que cet animal a survécu jusqu’à notre ère, tapi au fond des mers et des océans. Nessie, le monstre du Loch Ness, serait un plésiosaure, par exemple.

 

Troisième hypothèse: c’est la créature derrière le «Bloop»! Le Bloop est un son qui a été enregistré au fond de l’Océan Pacifique par le US National Oceanic and Atmospheric Administration. Cet organisme pense que le Bloop est un «tremblement de glace», mais pourquoi ce ne serait pas l’oeuvre d’un monstre marin?

 

Qu'en pensez-vous?

Sondage
Selon vous, qui est cette créature marine?

Le Kraken

Un plésiosaure

Le Bloop

Gérard Depardieu

 

MISE À JOUR: C'est une roche.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.