/finance/business
Navigation

Olymel crée 200 nouveaux emplois dans Lanaudière

Olymel
Photo Archives / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

ST-ESPRIT-DE-MONTCALM | Olymel injecte 25 millions de dollars dans son usine de transformation de porc à St-Esprit de Montcalm dans Lanaudière.

ST-ESPRIT-DE-MONTCALM | Olymel injecte 25 M$ dans son usine de transformation de porcs à St-Esprit-de-Montcalm dans Lanaudière. À terme, cet investissement fera d’Olymel, le plus important employeur privé de la région avec plus de 1000 employés.

L’investissement permettra de conserver les 810 emplois tout en créant 200 nouveaux. Les travaux débuteront en juillet et comprennent la construction d'une salle de réfrigération et le réaménagement de tables de production. L'usine d'Olymel verra sa capacité d’abattage et de transformation du produit  passer de 30 000 à 40 000 porcs par semaine. Les nouveaux employés seront embauchés au printemps 2017.

«On favorise l’embauche de gens de la région, c’est plus facile pour le transport, mais il y a aussi beaucoup de Montréalais qui travaillent actuellement à l’usine de St-Esprit»,  indique Réjean Nadeau le président directeur général d’Olymel.

Une convention collective prolongée

Le 17 juin dernier, les employés d’Olymel ont accepté de prolonger l’actuelle convention collective qui devait se terminer en mai 2018. Le contrat de travail qui prévoit des augmentations de salaire d’environ 2% par année viendra maintenant à terme en 2025.

« C’est une sécurité à long terme pour les employés qui ont une maison, des enfants et une voiture à payer. Ça a pesé gros dans la balance. On avait déjà une convention de huit ans et là on rajoute sept ans. C’est très bon puisque l’investissement se fait ici », précise Serge Boyer le délégué en chef des employés de l’usine. Le salaire moyen d’un employé est de 18$/l’heure.

L'usine produit différentes coupes de porc, des produits emballés sous vide et des produits de porc assaisonnés. L'investissement permettra l'ajout de production de porc frais réfrigéré "Chilled pork" qui se conserve sur une période plus longue.

Les différents produits sont distribués au Québec mais aussi dans 65 pays à travers le monde et notamment en Chine.

Les employés de l'usine d'Olymel de Saint-Esprit œuvrent sur deux quarts de travail. Un de jour, l'autre de soir. Un quart de nuit et de week-end demande à une centaine d'employés de tout démonter et de tout nettoyer l'équipement. Cela permet à l'usine d'atteindre la norme SQF (Safe quality food) exigée par l'usine et attribuée par une firme internationale la "Global safety Food".

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.