/sports/hockey
Navigation

Trois ténors et plusieurs projets

Des recruteurs y vont de leurs prédictions

Coup d'oeil sur cet article

BUFFALO | Le Journal de Montréal a pris le pouls de 11 recruteurs (sept de l’Association de l’Est et quatre de l’Ouest) dans l’espoir de placer aux bonnes cases les 30 choix du premier tour. Six des 11 espions du Journal ont sorti leur boule de cristal afin de prédire l’ordre des sélections du premier tour, alors que les cinq autres ont offert des informations précieuses sur les plus beaux espoirs.

Même si Patrik Laine a gagné du terrain dans les dernières semaines, il n’y aura pas trop de suspense pour les trois premiers choix, a rappelé un recruteur de l’Ouest. «Il y a trois ténors à ce repêchage: Auston Matthews, Laine et Jesse Puljujarvi. Ils grimperont sur l’estrade dans cet ordre, mais je n’oserais pas dire qui sera le meilleur des trois dans dix ans.»

Jesse Puljujarvi et Patrik Laine
Photo d'archives, AFP
Jesse Puljujarvi et Patrik Laine

Après le trio de tête, il y aura encore plusieurs très bons espoirs. Les attaquants Matthew Tkachuk, Pierre-Luc Dubois, Alexander Nylander, Logan Brown, Clayton Keller ou Tyson Jost entendront leur nom rapidement. À la ligne bleue, les Olli Juolevi, Mikhail Sergachev et Jakob Chychrun connaîtront aussi leur sort parmi les premiers.

«Du 4e rang jusqu’au 20e rang environ, il y a beaucoup de talent, mais c’est très difficile de lire les réelles intentions des différentes équipes», a précisé un recruteur de l’Est.

Les Oilers d’Edmonton détiennent une carte importante avec le quatrième choix. À Edmonton, on chuchote que Peter Chiarelli misera sur Tkachuk. L’ancien DG des Bruins pourrait toutefois glisser de quelques rangs afin de réclamer un défenseur ce qui répondrait plus à un besoin réel de son équipe.

En théorie, le Canadien parlera au 9e rang du premier tour. Il y a un discours unanime au sujet du CH: Marc Bergevin voudrait améliorer son choix afin d’ouvrir les portes du Centre Bell à Dubois. Mais il devra user d’une grande stratégie puisque la facture sera élevée.

Ce repêchage simulé, mieux connu sous le nom de «mock draft» vous servira de trousse de départ pour mieux suivre le repêchage.

 

1. Maple Leafs de Toronto

Photo d'archives

Auston Matthews

  • Centre, Américain, Zurich (Suisse)

Mike Babcock et Lou Lamoriello suivront la philosophie voulant que l’on construise une équipe par le centre. Matthews a tous les ingrédients pour devenir un joueur dominant: rapidité, vision du jeu, tir puissant, intelligence, bon gabarit et responsable défensivement.

 

2. Jets de Winnipeg

Patrik Laine

  • Ailier droit, Finlandais, Tampere (Finlande)

Laine a connu une fin de saison phénoménale en Finlande et au Championnat du monde en Russie. Il a copié son jeu sur un autre ailier droit tout en puissance, Alexander Ovechkin. Et dans le flot de compliments, on compare son tir à celui de Brett Hull.

 

3. Blue Jackets de Columbus

Jesse Puljujarvi

  • Ailier droit, Finlandais, Karpat (Finlande)

Il y a quelques mois, Puljujarvi rivalisait avec son compatriote Laine pour le deuxième choix au total. Le colosse ailier de 6 pi 4 po a agi comme l’un des acteurs principaux de la conquête de l’or des Finlandais au Mondial junior.

 

4. Oilers d’Edmonton

Matthew Tkachuk

  • Ailier gauche, Américain, London (OHL)

«Les Oilers ont un plus grand besoin à la ligne bleue, mais ils ne pourront ignorer Tkachuk.» C’est l’opinion de plusieurs recruteurs. S’il garde le quatrième choix au total, Peter Chiarelli devrait se tourner vers le fils de Keith Tkachuk.

 

5. Canucks de Vancouver

Photo d'archives

Pierre-Luc Dubois

  • Ailier gauche/centre, Canadien, Cap-Breton (LHJMQ)

Le CH aimerait bien réaliser un grand coup et s’avancer de quelques rangs pour sortir le nom de Dubois. Mais les Canucks ont besoin de renfort à l’attaque, surtout depuis le départ de Jared McCann pour la Floride dans l’échange pour le défenseur Erik Gudbranson.

 

6. Flames de Calgary

Alexander Nylander

  • Ailier droit, Suédois, Mississauga (OHL)

Les Flames ont déjà un petit ailier avec Johnny Gaudreau et de bons jeunes centres avec Sean Monahan et Sam Bennett, mais ils ne diront pas non au talent de Nylander. Ils auront la fondation pour une attaque redoutable pour plusieurs saisons.

 

7. Coyotes de l’Arizona

Olli Juolevi

  • Défenseur, Finlandais, London (OHL)

Les Coyotes n’ont pas repêché un défenseur au premier tour depuis Connor Murphy en 2011. Ils ont besoin de préparer la relève à la ligne bleue et ils ne seront pas déçus avec Juolevi qui a brillé sur de grandes scènes comme le Championnat du monde et la Coupe Memorial.

 

8. Sabres de Buffalo

Mikhail Sergachev

  • Défenseur, Russe, Windsor (OHL)

Bon patineur, tir puissant et imposant à 6 pi 3 po et 205 lb, Sergachev a tous les outils pour devenir un bon défenseur dans la LNH. Aux yeux de certains recruteurs, il est plus complet et plus fort que Juolevi.

 

9. Canadien de Montréal

Clayton Keller

  • Centre, Américain, USA (U-18)

Marc Bergevin et Trevor Timmins martèlent souvent les mots talent et caractère. Il répond aux deux critères même s’il n’est pas le plus costaud à 5 pi 10 po et 170 lb. Keller a écrit plusieurs records du programme de développement américain, surpassant des marques de Patrick Kane et Phil Kessel. Il fera ses classes dans un très bon programme à Boston University.

 

10. Avalanche Du Colorado

Jakob Chychrun

  • Défenseur, Canadien, Sarnia (OHL)

Il y a un an, Chychrun se destinait à sortir parmi les trois premiers à ce repêchage. Il a possiblement glissé en raison des attentes et de l’immense pression. «Quand tu regardes trop un joueur, tu finis par juste lui voir des défauts, mais il reste tout un défenseur», a dit un recruteur de l’Ouest.

 

11. Devils du New Jersey

Logan Brown

  • Centre, Américain, Windsor (OHL)

À 6 pi 6 po et 220 lb, Brown fait saliver plusieurs recruteurs. Il a connu une très belle progression à sa deuxième saison à Windsor en s’établissant comme un centre menaçant avec 74 points en 59 rencontres. On reproche parfois au fils de Jeff Brown son manque d’intensité.

 

12. Sénateurs d’Ottawa

Tyson Jost

  • Centre, Canadien, Penticton (BCHL)

Capitaine d’Équipe Canada au Mondial des moins de 18 ans, Jost a remporté le titre de meilleur attaquant du tournoi avec 15 points en 7 matchs. Il devrait porter les couleurs des Fighting Hawks de North Dakota l’an prochain dans la NCAA.

 

13. Hurricanes de la Caroline

Kieffer Bellows

  • Centre/ailier gauche, Américain, USA (U-18)

À l’image du paternel Brian, Kieffer est un marqueur né. «Il a une très grande qualité et c’est difficile à enseigner à un jeune, a rappelé un recruteur de l’Est. Il dégaine rapidement et il sait trouver le filet.»

 

14. Bruins de Boston

Jake Bean

  • Défenseur, Canadien, Calgary (WHL)

Bean est construit dans un moule qu’aime le DG des Bruins, Don Sweeney. Il n’est pas le plus gros des défenseurs à 6 pi et 175 lb, mais il relance très bien l’attaque et il possède un puissant tir. Il est l’un des défenseurs les plus offensifs à ce repêchage.

 

15. Wild du Minnesota

Luke Kunin

  • Centre, Américain, Wisconsin (NCAA)

Kunin cadre bien dans la réalité de la LNH. Il est un centre très rapide et doté d’un bon instinct de marqueur. À 17 ans seulement, il a marqué 19 buts et obtenu 32 points en 34 matchs à l’Université du Wisconsin.

 

16. Red Wings de Detroit

Dante Fabbro

  • Défenseur, Canadien, Penticton (BCHL)

Depuis Brendan Smith en 2007, les Wings n’ont pas réclamé un seul défenseur au premier tour. Il était le meilleur défenseur de l’équipe canadienne au Championnat du monde des moins de 18 ans. Les Red Wings aimeraient aussi ajouter un droitier à la ligne bleue.

 

17. Predators de Nashville

Charles McAvoy

  • Défenseur, Américain, Boston University (NCAA)

Les Predators ont un don pour développer de bons jeunes défenseurs. Après le départ de Seth Jones pour Columbus, les Preds chercheront à regarnir leur banque d’espoirs à cette cruciale position.

 

18. Flyers de Philadelphie

Photo d'archives

Julien Gauthier

  • Ailier droit, Canadien, Val-d’Or (LHJMQ)

Les Flyers n’ont pas peur de piger dans la cour de la LHJMQ. Gauthier a glissé de quelques rangs depuis le mois de janvier, mais il n’a pas perdu ses principales qualités. Il est un très bon marqueur et un attaquant de puissance à 6 pi 4 po et 225 lb.

 

19. Islanders de New York

Michael McLeod

  • Centre, Canadien, Mississauga (OHL)

Rapidité et combativité. Voici deux mots qui collent à la peau de McLeod. On remet toutefois en doute sa capacité à s’établir un jour dans la LNH comme un centre de l’un des deux premiers trios.

 

20. coyotes de l’Arizona*

German Rubtsov

  • Centre, Russe, Russie (U-18)

Avec deux choix au premier tour, les Coyotes peuvent s’offrir un attaquant plus à risque. Il jouait pour l’équipe russe des moins de 18 ans, impliqué dans un scandale de dopage. Lors des examens médicaux à Buffalo, le Russe a aussi perdu deux pouces, passant de 6 pi 2 po à 6 pi!

 

21. Hurricanes de la Caroline *

Max Jones

  • Ailier gauche, Américain, London (OHL)

Après Bellows, les Canes ajouteraient un autre attaquant américain, un aspect non négligeable dans une ville cruellement en quête de partisans. Jones est un attaquant tout en puissance qui ne craint pas le jeu robuste.

 

22. Jets de Winnipeg *

Logan Stanley

  • Défenseur, Canadien, Windsor (OHL)

Une tour de 6 pi 8 po et 225 lb, Stanley représente un beau projet. On le décrit comme un défenseur mobile pour sa grandeur. Les Jets n’auraient pas à bousculer son développement avec de jeunes défenseurs comme Tyler Myers, Jacob Trouba et Joshua Morrissey.

 

23. Panthers de la Floride

Riley Tufte

  • Ailier gauche, Américain, Blaine (USHS)

Les ailiers de 6 pi 5 po et de 205 lb qui ont de bonnes aptitudes offensives n’ont généralement pas à patienter éternellement dans les gradins. Il devait avoir le sentiment de jouer contre des enfants à l’école secondaire au Minnesota où il a marqué 47 buts en... 25 matchs.

 

24. Ducks D’Anaheim

Brett Howden

  • Centre, Canadien, Moose Jaw (WHL)

Les Ducks ont un faible pour les gros centres et Howden correspond à cette définition à 6 pi 3 po. Décrit comme un joueur responsable dans son territoire, il a aussi présenté de bons chiffres avec 64 points en 68 matchs à Moose Jaw.

 

25. Stars de Dallas

Tage Thompson

  • Ailier droit/centre, Américain, Connecticut (NCAA)

Malgré ses 6 pi 5 po, Thompson est plus un attaquant axé sur la finesse que la robustesse. Il a terminé au deuxième rang des marqueurs de son équipe au Connecticut avec 32 points en 36 matchs.

 

26. Capitals de Washington

Boris Katchouk

  • Ailier gauche, Canadien, Sault Ste. Marie (OHL)

Les Capitals n’ont pas repêché un seul attaquant l’an dernier, misant sur un gardien et trois défenseurs avec seulement quatre sélections. Katchouk est un ailier d’énergie qui n’hésite pas à bloquer des tirs et se sacrifier pour son équipe.

 

27. Lightning de Tampa Bay

Alexander Debrincat

  • Centre, Américain, Erie (OHL)

Le miniature centre de 5 pi 7 po a maintenant deux saisons de 100 points derrière la cravate avec les Otters d’Erie, une avec Connor McDavid et l’autre sans lui. «Il pourrait remplacer Martin St-Louis à Tampa», a prédit un recruteur de l’Est.

 

28. Blues de St. Louis

Samuel Girard

  • Défenseur, Canadien, Shawinigan (LHJMQ)

Girard fait l’unanimité pour son talent, sa vision du jeu, sa rapidité et sa relance de l’attaque. «S’il mesurait 6 pi 2 po, il sortirait dans le top 15», a jugé un recruteur de l’Ouest. Le défenseur de 5 pi 10 po a inscrit 74 points en 67 matchs avec les Cataractes.

 

29. Bruins de Boston *

Pascal Laberge

  • Centre, Canadien, Victoriaville (LHJMQ)

Laberge a retrouvé sa vitesse de croisière après un mauvais début de saison. À l’instar des Flyers, les Bruins font confiance aux jeunes de la LHJMQ.

 

30. Ducks D’anaheim *

Denis Cholowski

  • Défenseur, Canadien, Chilliwack (BCHL)

Les Ducks ont mis la main sur ce choix en échangeant le gardien Frederik Andersen à Toronto. Un défenseur mobile, Cholowski représentera un projet à long terme. Il jouera à l’Université St. Cloud State cet hiver.

 


* Au 20e rang, les Coyotes ont le choix des Rangers. Au 21e rang, les Hurricanes ont le choix des Kings. Au 22e rang, les Jets ont le choix des Blackhawks. Au 29e rang, les Bruins ont le choix des Sharks. Au 30e rang, les Ducks ont acquis ce choix des Maple Leafs, une sélection qui appartenait à l’origine aux Penguins.