/entertainment/music
Navigation

Pierre Lalonde est décédé à l'âge de 75 ans

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le chanteur et animateur vedette de «Jeunesse d’aujourd’hui» dans les années 1960, Pierre Lalonde, est décédé mardi soir, entouré de sa famille à Outremont.

Né le 20 janvier 1941 à Montréal, Pierre Lalonde s’oriente rapidement vers le monde du divertissement. À l’âge de 4 ans, il fait ses débuts dans le métier au rendez-vous radiophonique «Café-concert Kraft», à l’antenne de CKAC, sur invitation de son père, Jean Lalonde, qu’on surnomme le «Don Juan de la chanson» dans les années 1940.

D’autres engagements suivent à la radio, puis la télévision fait appel à son talent. Les téléspectateurs québécois le découvrent dans «Sourire de la France» à Radio-Canada.

Comme sa famille s’installe aux États-Unis pendant six ans, il apprend l’anglais et poursuit ses études, avant de revenir dans la métropole québécoise au début de la Révolution tranquille. Son premier 45 tours, l’ancêtre des simples, est lancé en 1962. Le succès est instantané et l’artiste vend 50 000 exemplaires de la pièce «Chip Chip – Mam’zelle Marie-Anne».

 

Ce succès lui sert de rampe de lancement alors qu’il devient l’animateur de «Jeunesse d’aujourd’hui» avec Joël Denis en juin 1962. Désormais, les samedis soirs ne seront plus les mêmes. Ce rôle en fait instantanément l’idole d’une nouvelle génération. Dans cette émission, le duo accueille en studio les vedettes de l’époque, défilent alors les Michèle Richard, Jenny Rock, Tony Roman, César et les Romains ainsi que Les Classels.

En peu de temps, Pierre Lalonde se retrouvera seul à piloter «Jeunesse d’aujourd’hui», et ce, jusqu’en 1971, année où Télé-Métropole engage un nouvel hôte, Jacques Salvail.

En marge de «Jeunesse d’aujourd’hui», Pierre Lalonde poursuit sa carrière d’interprète. Il lance en 1962 son premier album, «En d’autres mots», et est élu découverte masculine de l’année au Gala des artistes.

En 1966, il fonde sa propre étiquette de disques, Prestige, et va jusqu’à New York pour animer «The Peter Martin Show», Peter Martin étant son nom d’emprunt américain.

Il s’associe ensuite à l’auteur-compositeur-interprète Stéphane Venne, qui collabore avec lui pour son album «Inouik» (1971). Toujours dans les années 1970, il revient à la télévision pour animer «Pierre Jean Jasent» – aux côtés de Jean Duceppe – et «Showbizz». À la fin de la décennie, pour marquer le 25e anniversaire de CJMS, il participe à un album spécial avec Jean-Pierre Ferland, Nicole Martin, Robert Charlebois et Ginette Reno.

 

PHOTO COURTOISIE / LES ARCHIVES / LE JOURNAL DE QUEBEC

Les années 1980 s'amorcent avec la tournée «Les 3 L», réunissant Donald Lautrec, Michel Louvain et Pierre Lalonde. La télévision n’étant jamais bien loin, le principal intéressé revient à CTV avec «The Pierre Lalonde Show» (1981-1984). On le verra aussi à la tête du jeu-questionnaire «Action réaction» (1986-1990) créé par son ami Donald Lautrec à TQS et dans «Star d’un soir» (1984-1989) à Radio-Canada.

Pierre Lalonde livre ses plus grands succès dans l’album «La voix d’une génération» en 1994. Trois ans plus tard, sur «Aujourd’hui», il rend hommage aux plus belles plumes du Québec en reprenant leurs chansons.

Il est en vedette au Casino de Montréal au début des années 2000, dans la foulée de la parution de son opus «La belle vie», qui aura une version en spectacle et qui fera l’objet d’une captation diffusée par la suite à MusiMax.

Son dernier album, «Noël avec Pierre Lalonde», paraît en 2002. Après coup, la maladie de Parkinson le contraint peu à peu à abandonner sa carrière.

Au cours de sa vie artistique, Pierre Lalonde a lancé quelque 70 quarante-cinq tours qui se sont écoulés à près de 3 millions d’exemplaires. Sa vingtaine d’albums a enregistré des ventes totales de plus de 600 000 copies.

Vedette du yé-yé et interprète des succès «C'est le temps des vacances» ainsi que «Donne-moi ta bouche», Pierre Lalonde était atteint de la maladie de Parkinson et était âgé de 75 ans...