/entertainment/music
Navigation

Un tour de force pour Céline Dion

André-Philippe Gagnon rejoint la tournée de Céline Dion à Paris ce soir

ART-CLUB-SODA-LUNDIS
Photo d'archives André-Philippe Gagnon a retrouvé l’équipe de Céline Dion mercredi à Paris.

Coup d'oeil sur cet article

André-Philippe Gagnon compte en mettre plein les oreilles ce soir à Paris. Le Québécois, qui assurera la première partie des concerts de Céline Dion cet été, a préparé un numéro qui tient du tour de force: une performance vocale de 30 minutes durant laquelle il imitera pas moins de 60 artistes.

Joint au téléphone à l’approche du moment de vérité, André-Philippe Gagnon parle d’un survol des six dernières décennies en chansons. Conçu avec Stéphane Laporte, son fidèle complice, ce numéro de haute voltige titillera la fibre nostalgique des spectateurs, déclare l’imitateur. Au programme: Jacques Brel, Ray Charles, Barry White, John Lennon, Midnight Oil, REM, James Blunt, Black Eyed Peas, Bruno Mars et plusieurs autres. Parmi ses ajouts les plus récents, citons Sam Smith et Milky Chance, la formation allemande derrière le succès monstre Stolen Dance.

«On a décidé de sauter les jokes pour offrir quelque chose de plus condensé, précise André-Philippe Gagnon. On fait 10 chansons par décennie, donc 25-30 secondes par chanson. Pas plus. Aussitôt qu’on reconnaît le refrain, on passe à autre chose.»

André-Philippe Gagnon reprendra des ballades, mais également beaucoup de chansons rythmées, comme Alive Again de Coldplay. Pour s’assurer de respecter son temps de 30 minutes, l’imitateur a dû mettre quelques «classiques» de côté. «J’en ai benché quelques-uns, parce que sinon, Céline va dire: “Euh... André-Philippe, excuse-moi, mais c’est parce que ce n’est pas moi qui fais ta deuxième partie! C’est toi qui fais ma première!”» plaisante-t-il.

Des retrouvailles

André-Philippe Gagnon est arrivé à Paris mercredi. Seize ans après avoir accompagné la diva de Charlemagne dans le monde durant son célèbre Let’s Talk about Love Tour, «l’homme aux 400 voix» a renoué avec plusieurs membres de l’équipe de cette dernière, notamment son frère, Michel Dion, son directeur de production, Denis Savage, et sa choriste, Élise Duguay.

«Ce sont de belles retrouvailles, dit-il. Tous les gens autour de Céline sont généreux et fins. On pense souvent que ce sont de grosses équipes anonymes où personne ne parle à personne, mais au contraire. Tout le monde se respecte. Tout le monde est inspiré par Céline, par son talent, par son professionnalisme... Parce que Céline, elle travaille fort, pis elle a des cordes vocales d’extraterrestre. Graviter autour d’une étoile comme elle, c’est stimulant. C’est fantastique de revivre un truc pareil. Je suis très flatté qu’elle ait pensé à moi pour faire sa première partie.»

André-Philippe Gagnon et Céline Dion se connaissent depuis longtemps, très longtemps. En entrevue, l’imitateur se rappelle avoir croisé la future­­ vedette planétaire à plusieurs reprises dans les années 1980, alors qu’ils participaient, chacun de leur côté, à diverses émissions de variétés.

Spectacles à venir

Céline Dion a lancé sa tournée estivale avec deux spectacles en Belgique plus tôt cette semaine. Voici les 26 représentations à venir:

♦ Paris: 24, 25, 28, 29 juin et 2, 3, 6, 7 et 9 juillet

♦ Montréal: 31 juillet et 1er, 4, 5, 8, 9, 12, 13, 16 et 17 août

♦ Québec: 20, 21, 24, 25 et 27 août

♦ Trois-Rivières: 30 et 31 août