/sports/others
Navigation

Félix Côté-Bouvette exécute son plan de match à merveille

Le jeune cycliste de 23 ans remporte la quatrième étape des Mardis cyclistes

Coup d'oeil sur cet article

Félix Côté-Bouvette est parvenu à exécuter son plan de match pour remporter la quatrième étape des Mardis cyclistes, dont le départ a été donné sous une pluie diluvienne.

«J’aime courir sous la pluie, j’avais confiance et je me suis fait plaisir ce soir [hier], a déclaré le cycliste de Lachine. La course était ouverte, mais j’ai suivi mon plan de match, j’ai arrêté de participer aux sprints après le troisième pour préserver mes jambes et la stratégie a fonctionné.»

Le jeune homme de 23 ans n’a pas paniqué, malgré les quelques attaques du peloton.

Calme

«Je ne pensais pas que le meneur du classement cumulatif [Brisebois] serait présent en raison des Championnats canadiens, mais je n’ai pas paniqué, j’ai mis ma stratégie en application, a ajouté celui qui avait terminé en troisième place à la première étape des Mardis au début du mois. C’est bon pour moi, c’est bon pour l’équipe et c’est bon pour Lachine.»

« J’aime courir sous la pluie, j’avais confiance et je me suis fait plaisir ce soir » – Félix Côté-Bouvette

Le départ de la course a été donné sous une pluie diluvienne et les ondées ont pris fin au milieu des 31 tours de l’épreuve.

Malgré le pavé qui s’asséchait, le peloton est tout de même demeuré prudent et les quelques tentatives d’échappée ont toutes échoué.

Côté-Bouvette a devancé au sprint le meneur du classement général, Olivier Brisebois, de Garneau-Québecor, et Jean-François Laroche, de Cycles Régis.

Brisebois a été surprenant, lui qui a terminé au septième rang du contre-la-montre des U-23 aux Championnats canadiens plus tôt dans la journée à Gatineau.

«Je n’avais pas mes meilleures jambes pour attaquer à la fin, a déclaré Brisebois. Mais je suis quand même content de ma journée.»

Celui-ci a non seulement conservé son maillot jaune, il a réussi à augmenter son avance au classement cumulatif avec 405 points.

Laroche déçu

Laroche suit avec 361 points, 37 de plus que Côté-Bouvette (324).

Laroche était déçu et a admis que la pluie l’avait grandement importuné.

«J’aurais dû la gagner celle-là, a-t-il lancé en serrant les dents. Les gars de l’équipe ont bien travaillé, mais je n’ai pas livré la marchandise. J’aurais dû accumuler plus de points.»

Le champion canadien Bruno Langlois, de Garneau-Québecor, s’est tenu bien sagement derrière le peloton.

«J’ai plusieurs courses importantes à venir et en raison de la pluie, je ne voulais pas prendre aucun risque, a déclaré Langlois, dont la présence a été soulignée par des cadeaux et des fleurs avant le départ. Mais vous pouvez être certain que je vais revenir aux Mardis cet été.»