/news/society
Navigation

Le père d’une fugueuse récidiviste lance un cri du cœur

FD-DISPARITION-LAVAL
Photo courtoisie, POLICE DE LAVAL Kelly Martin-Nolet
Recherchée

Coup d'oeil sur cet article

À quelques jours de recouvrer sa liberté­­, une ado a fugué de nouveau après que ses parents ont dénoncé ses mauvaises fréquentations au Centre jeunesse de Laval.

«Rentre à la maison ma pitoune, tu es en danger, tu ne te rends pas compte», lance le père de Kelly Martin-Nolet, Lawrence Martin.

L’adolescente a fait les manchettes en février dernier pendant sa fugue de trois jours. Depuis, elle était sur la bonne voie selon son père. La famille­­ a même célébré en grand son 15e anniversaire le 9 juin.

Si bien que depuis un mois, elle avait l’autorisation du centre d’aller dormir chez sa mère et chez son père.

Elle devait obtenir son congé officiel du centre le 8 juillet prochain, elle qui y était depuis le retour de sa fugue précédente en février dernier.

Réseaux sociaux

Mais voilà que depuis quelques jours, les parents de Kelly avaient découvert ses mauvaises fréquentations sur les réseaux­­ sociaux.

Elle y a eu accès grâce au tout nouveau téléphone cellulaire que lui a offert­­ son père pour sa fête, en guise de marque de confiance.

«Je ne me sens pas nécessairement coupable, mais si c’était à refaire, je ne le ferais pas», laisse tomber M. Martin.

En conséquence, l’adolescente a dû rencontrer sa travailleuse sociale à deux reprises mercredi, pour s’assurer qu’elle ne fuguerait pas de nouveau. Hélas, elle a saisi l’occasion en soirée, alors qu’elle rendait visite à une amie qui habite à Montréal tout près du métro Henri-Bourassa.

Selon son père, elle ne voulait pas retourner au centre. Les découvertes de ses parents et les rencontres avec sa travailleuse sociale lui auraient fait peur. «Elle devait obtenir son congé, il lui restait juste une nuit à faire au centre avant le 8 juillet» ajoute le père, sous le choc.

Proxénétisme

Juste avant de fuguer, Kelly se serait teint les cheveux et les sourcils en noir et aurait ajouté des extensions à ses cils également. «C’est pratiquement sûr qu’elle est avec un proxénète, on a trouvé des discussions sur Instagram», ajoute-t-il.

M. Martin souhaite une seule chose : retrouver sa fille rapidement et avec le moins de séquelles psychologiques.


♦ Si vous avez de l’information, communiquez avec les policiers au moyen de la ligne info au 450 662 – INFO (4636)