/news/green
Navigation

Rivière Yamaska: une erreur d’un employé à l’origine de la mort de poissons

Rivière Yamaska: une erreur d’un employé à l’origine de la mort de poissons
PHOTO AGENCE QMI, BRUNO BEAUREGARD

Coup d'oeil sur cet article

Une série de mauvaises décisions et l’erreur d’un employé de l’usine d’épuration de Saint-Hyacinthe ont causé la mort de milliers de poissons dans une section de la rivière Yamaska la semaine dernière.

«Des pratiques malheureuses de notre organisation ont entraîné un impact majeur sur notre rivière», a regretté hier le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

M. Corbeil a ainsi reconnu qu’il y a eu de mauvaises décisions prises par les membres de l’administration municipale.

Agrandissement

Des travaux liés à l’agrandissement de l’usine d’épuration nécessitaient un déversement d’eaux usées. Cette surverse, qui a eu lieu le 28 juin, avait été planifiée six à huit semaines avant le déversement dans la rivière Yamaska, qui se jette dans le fleuve Saint-Laurent, un peu à l’est de Sorel-Tracy.

Toutefois, le beau temps des derniers jours et le peu de pluie ont contribué à réduire le niveau de l’eau de la rivière et son débit. À cause de la faiblesse du courant au moment du déversement, les matières organiques, de l’huile et de la graisse se sont accumulées en très grande quantité sur un kilomètre de la rivière.

La concentration d’eaux usées aurait empêché les poisons de bien respirer et aurait entraîné leur décès. Des milliers de poissons morts se sont retrouvés sur les berges de la rivière, selon ce qu’ont pu constater des riverains qui ont trouvé des carcasses.

«Avec ce qu’on sait aujourd’hui, cette date [de la surverse] aurait dû être déplacée», a expliqué le maire Corbeil.

Enquête

Depuis vendredi, la Ville a dépêché plusieurs experts afin de pouvoir trouver des explications à la mort des poissons trouvés par des riverains la veille.

Des prélèvements d’eau et de poissons ont été effectués. La Ville a confirmé que des analyses d’eau sont réalisées toutes les deux heures depuis vendredi et que les citoyens n’ont rien à craindre concernant la qualité de l’eau potable.

Pas de congédiement

Bien qu’il s’agisse principalement de l’erreur d’un employé de l’usine d’épuration de la Ville de Saint-Hyacinthe, le maire refuse de parler de congédiement pour le moment.

«Je vais m’assurer qu’il s’agit d’un incident isolé et que nous allons faire tout le nécessaire pour réparer les dégâts», a-t-il assuré.

La Ville a aussi admis qu’il y a eu des ratés dans la transmission de l’information entre les différents services concernés. Le maire a indiqué à maintes reprises hier que son équipe et lui allaient revoir leurs procédures.

Une enquête interne à laquelle la Ville promet de collaborer en toute transparence est en cours pour tenter de faire la lumière sur ce dossier.