/sports/hockey/canadien
Navigation

Le réalisme de Lindgren

«J’ai participé à un match l’an dernier, mais ça ne signifie pas que je jouerai dans la LNH cette saison» - Charlie Lindgren

Charlie Lindgren
Photo Le Journal de Montréal, Chantal Poirier Charlie Lindgren

Coup d'oeil sur cet article

BROSSARD | Charlie Lindgren ne se berce pas d’illusions. Même s’il a touché à la LNH l’an dernier, l’ancien gardien des Huskies de St. Cloud State reste conscient que la route restera longue avant de gagner un poste avec le Canadien.

Au prochain camp du CH, il y aura cinq gardiens avec les Carey Price, Al Montoya, Mike Condon, Zachary Fucale et Lindgren. Marc Bergevin a ajouté de la profondeur à cette cruciale position en ouvrant les portes de son vestiaire à Montoya, l’ancien adjoint à Roberto Luongo avec les Panthers de la Floride.

«Il y aura de bons gardiens au sein de l’organisation, a répliqué calmement Lindgren. C’est le sport professionnel. Tu dois gagner ton poste, tu dois jouer à la hauteur des attentes et montrer que tu as ta place. Je m’attends à une belle bataille au camp. J’ai simplement comme objectif de compliquer la décision des entraîneurs afin qu’ils ne me retournent pas dans la Ligue américaine.»

«Je jouerai où le Canadien voudra me voir, a-t-il poursuivi. J’aimerais jouer le plus de matchs possible. J’ai besoin de voir de l’action pour m’améliorer. J’ai seulement 22 ans. Je sais que j’ai un bel avenir devant moi et j’ai confiance que je jouerai dans la LNH un jour.

Lindgren, qui a représenté l’une des rares belles histoires en fin de saison en remportant son unique départ le 7 avril contre les Hurricanes de la Caroline, est assez loin dans l’échiquier. Si on présume que Condon agira comme le gardien partant avec les IceCaps de St-John’s, à condition qu’il ne soit pas échangé ou réclamé au ballottage, Lindgren se battra avec Fucale pour le poste d’adjoint dans la Ligue américaine.

Des choses à prouver

Le gardien originaire du Minnesota a gardé les deux pieds bien sur terre quelques mois après son baptême très hâtif avec le CH.

«J’ai encore des tonnes de choses à prouver, a-t-il répliqué. Le Canadien ne me fera aucun cadeau. Oui, j’ai participé à un match l’an dernier, mais ça ne signifie pas que je jouerai dans la LNH cette saison. La LNH reste mon objectif, mais je dois poursuivre mon cheminement. J’ai besoin de m’améliorer.»

Un frère à Boston

Sur le plan familial, Charlie Lindgren a vécu un beau moment au dernier repêchage à Buffalo. Les Bruins de Boston ont réclamé son petit frère, Ryan, au deuxième tour avec le 49e choix au total.

«C’est vraiment cool de le voir maintenant au sein de l’organisation des Bruins, a mentionné le gardien de 6 pi 2 po. On connaît l’immense rivalité entre les deux villes. J’espère qu’on vivra cette grande animosité entre les deux équipes dans la LNH.»

Ryan, un défenseur, jouera pour les Gophers de l’Université du Minnesota cette saison.


 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.