/entertainment/tv
Navigation

Le conjoint de Josée Boudreault rend hommage à leurs filles

Coup d'oeil sur cet article

Le conjoint de l’animatrice et humoriste Josée Boudreault, qui a été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) le 1er juillet dernier, a souligné le courage de leurs filles dans un touchant message partagé sur Facebook samedi.

«J'ai fait un hommage à ma merveilleuse blonde mais je dois en faire un aussi à mes enfants. Flavie, Anabelle et Chloé la grande fille de Josée. L'AVC est arrivé en pleine nuit alors nous étions tous dans la même chambre à l'hôtel. Mes filles sont restées calmes alors qu'on attendait l'ambulance et que la sécurité de l'hôtel entrait en sortait de la chambre pour l'aider [...] Elles ont compris quand je leur ai dit que les vacances se terminaient après une seule journée et qu'on ne se rendrait jamais en Virginie», écrit Louis-Philippe Rivard.

Le conjoint de Josée Boudreault poursuit : «Lorsque nos amis Paul et Johanne ont fait 7 heures de route pour venir les chercher, elles sont reparties avec eux avec un grand sourire, confiante que leur maman allait bien aller. Ensuite elles se sont fait garder plusieurs jours par leur tante Sylvie et elles ont trouvé le moyen d'avoir du plaisir, de rire et de penser à autre chose.»

Arrêter le temps

Les filles du couple ont maintenant retrouvé leur maman, «elles lui font des câlins, elles s'amusent à essayer de comprendre les phrases incomplètes que Josée réussit à faire. Elles l'aident dans la maison».

Comme mentionne Louis-Philippe, Josée «a une habitude qui fait souvent rire les filles», elle aime arrêter le temps. «Souvent, alors qu'on s'amuse en gang, elle va arrêter tout le monde et dire: "Tout le monde faut prendre le temps de réaliser à quel point on est chanceux! Faut apprécier le moment"».

Le soir de l’événement, alors que la petite famille avait du plaisir à la piscine de l’hôtel, Josée a souligné à quel point ils étaient bien ici, en gang, et qu’il fallait l’apprécier.

«Cette fois les filles ont compris, elles en ont reparlé cette semaine. On a failli perdre notre Josée mais si c'était arrivé, je crois que les filles seraient restées avec ce beau souvenir: comment maman arrêtait le temps», raconte son conjoint.

Il révèle aussi dans son billet qu’il lit tous les messages à sa compagne. «Certains la font rire, certains la font pleurer, mais ils lui font tous plaisir. Je réponds à certains, mais juste une infime partie, mais on passe à travers tout et elle est contente».